Grand débat national: Gérard Collomb estime qu'Emmanuel Macron «fait ce qu'il faut» mais lui conseille de «parler à la population»

POLITIQUE Le maire de Lyon a été invité par le président de la République dans la Drôme jeudi…

Caroline Girardon

— 

Gérard Collomb a été nommé ministre de l'Intérieur par Emmanuel Macron en mai 2017.
Gérard Collomb a été nommé ministre de l'Intérieur par Emmanuel Macron en mai 2017. — Jacques Witt/SIPA

De notre envoyée spéciale à Valence (Drôme)

Il est un peu l’invité surprise. Gérard Collomb, ancien ministre de l’Intérieur, qui avait claqué la porte du gouvernement avec perte et fracas au mois d’octobre, était bien présent à Valence ce jeudi midi.

Le maire de Lyon a répondu positivement à l’invitation d’Emmanuel Macron, en visite dans la Drôme. Le président de la République est venu déjeuner avec les maires des principales communes du département, dans le cadre du Grand Débat national.

« Les maires constituent le lien avec les personnes se sentant délaissées »

« Emmanuel Macron fait ce qu’il faut », a lâché Gérard Collomb avant la rencontre. « Il fait ce qu’il faut en rencontrant les maires des petites communes. Ce sont eux qui constituent le lien avec les personnes se sentant délaissées. Ils ressentent ce que ressent la population. Mais il faut aussi rencontrer la population », insiste le maire de Lyon.

« Il pourrait parler directement avec les Gilets Jaunes avec ceux qui ont une attitude responsable », conseille Gérard Collomb ajoutant qu’il sentait les choses. « On ne pensait pas que les choses iraient jusque-là mais j’avais dit que la société française était traversée par de nombreuses fractures, entre les villes et les campagnes, mais aussi à l’intérieur des villes. Il y a des difficultés qui s’accumulent », a-t-il déclaré. « Les gens veulent s’exprimer, parler de leur ressentiment. Il faut en discuter avec eux », conclut-il.