C'est l'heure du BIM: Tête-à-tête Macron-Wauquiez, Renault après Ghosn et Venezuela sous tension

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.
— 
Laurent Wauquiez présente son "cabinet fantôme" d'alternative à Emmanuel Macron
Laurent Wauquiez présente son "cabinet fantôme" d'alternative à Emmanuel Macron — PHILIPPE LOPEZ / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Rencontre avec Macron : Après le trou d’air, Laurent Wauquiez veut « accélérer le tempo »

Après des mois d’amabilités, ils se rencontrent enfin. Emmanuel Macron et Laurent Wauquiez vont échanger pour la première fois du quinquennat jeudi dans la Drôme. Un tête-à-tête en fin de matinée à Valence puis un déjeuner avec plusieurs dizaines d’élus de la région à la préfecture dans le cadre du grand débat national. Le patron de la droite a indiqué que son parti participerait à cette concertation, sans manquer d’égratigner au passage le chef de l’Etat. « Cette rencontre, Laurent Wauquiez l’a souhaitée car on ne fait pas la politique de la chaise vide. Mais ce ne sera pas une simple visite de courtoisie, prévient Damien Abad, député et vice-président LR.

Renault tourne la page Carlos Ghosn

Le tandem composé de Thierry Bolloré, adjoint et dauphin désigné de Carlos Ghosn, et de Jean-Dominique Senard, patron de Michelin, devrait être intronisé officiellement ce jeudi à la tête du constructeur automobile Renault, dans un contexte riche en défis pour le groupe au losange. A l’issue du conseil d’administration qui se tient à partir de 10h à Boulogne-Billancourt, les deux hommes devraient se partager les fonctions de l’ancien dirigeant du groupe, à la tête de Renault depuis 2005 mais incarcéré au Japon depuis plus de deux mois.

 

Venezuela : Trump reconnaît l’opposant Guaido comme président par intérim, Maduro riposte

Le Venezuela sous tension. Des heurts ont éclaté mercredi entre forces de l’ordre et partisans de l’opposition à Caracas, ont rapporté des journalistes de l’AFP. Sur la scène internationale, Donald Trump a reconnu l’opposant Juan Guaido comme « président » par intérim, et le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a annoncé la rupture des relations diplomatiques avec Washington, donnant 72 heures aux diplomates pour quitter le pays.