C'est l'heure du BIM: Derniers mots de Sala, nouveaux flocons et «risques» des couches jetables

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Emiliano Sala.
Emiliano Sala. — ELYXANDRO/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Disparition d’Emiliano Sala : « L’avion semble sur le point de tomber en morceaux, j’ai trop les jetons », le dernier message audio envoyé par le joueur

C’est un enregistrement glaçant. Des médias argentins ont publié un message audio qu’Emiliano Sala aurait envoyé à des amis sur WhatsApp avant que son avion ne disparaisse au-dessus de la Manche. 20 Minutes n’a pas été en mesure d’authentifier l’enregistrement mais selon le quotidien argentin Olé, le père du joueur a confirmé qu’il s’agissait bien de la voix de son fils, qui semble effrayé, même si le ton est plutôt calme.

Neige dans l’Hexagone : 29 départements placés en vigilance orange… Où la neige frappera-t-elle mercredi ?

Le manteau blanc sera de nouveau de sortie mercredi, particulièrement sur une grande moitié nord de la France. Si l’Hexagone a connu son premier épisode neigeux de 2019 ce mardi, il devrait de nouveau se réveiller sous les flocons. En effet, selon les prévisions de Météo France, le temps sera froid mercredi, avec des averses de neige à très basse altitude et de la neige abondante sur les Pyrénées.

Couches pour bébés : L’Anses alerte sur des « risques », les fabricants sommés d’agir

Parfums, dioxines… Certaines substances chimiques détectées dans les couches jetables peuvent présenter des « risques » pour la santé des bébés et devront être éliminées par les fabricants dans les meilleurs délais, a exigé le gouvernement mercredi. Selon un avis de l’Agence de sécurité sanitaire (Anses) publié mercredi, il n’existe « aucune donnée épidémiologique permettant de mettre en évidence une association entre des effets sanitaires et le port de couches ». En clair, pas de preuve que les couches jetables portées par 95 % des bébés de France soient néfastes.