Emmanuelle Wargon et Sébastien Lecornu dans la cour de l'Elysée.
Emmanuelle Wargon et Sébastien Lecornu dans la cour de l'Elysée. — LUDOVIC MARIN / AFP

REUNION

Grand débat national: La «méthodologie» des discussions présentée aux cinq garants

Emmanuelle Wargon et Sébastien Lecornu doivent faire valider la méthode du gouvernement par les cinq garants, avant de l’appliquer…

C’est l’heure des derniers préparatifs pour les cinq garants du grand débat nationalLes deux ministres chargés d'animer les discussions, Emmanuelle Wargon et Sébastien Lecornu, doivent leur présenter ce lundi la méthodologie qu’ils devront respecter pour encadrer les débats.

« Toute la méthodologie, on va la soumettre aux garants : la question de savoir comment on traite, quelle méthode, quelles équipes pour traiter, quelles garanties d’impartialité, d’exhaustivité. Vraiment le rôle des garants c’est de nous dire si les méthodes proposées leur conviennent ou pas », a indiqué la secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire sur franceinfo.

Des décisions pour l'« acte 2 » du quinquennat

Elle les rencontrera à 11 heures, aux côtés de Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales, selon un communiqué du ministère de la Transition écologique et solidaire. « On pourra communiquer là-dessus dès que les garants seront confortables avec les propositions que nous faisons », a-t-elle ajouté.

« On a l’obligation de ne pas décevoir, donc ce collège de garants est la bonne entité qui va nous permettre d’avoir un regard extérieur qui dise oui oui, tout se passe bien », a-t-elle estimé. Il y a « ensuite un engagement, extrêmement politique pris par le président de la République, qu’il prendra des décisions lorsque le débat sera terminé. Il les prendra directement, il les proposera au parlement, et il y aura un après », a-t-elle souligné, en évoquant « l’acte 2 » du quinquennat promis par Emmanuel Macron.

Jean-Paul Bailly, Nadia Bellaoui, Guy Canivet, Isabelle Falque-Pierrotin et Pascal Perrineau ont été désignés pour « garantir l’indépendance » du grand débat national, animé par Emmanuel Wargon et Sébastien Lecornu.