Lozère: Leur «arc de triomphe local» vandalisé par des anti-Macron

DEGRADATIONS Le monuments «Résistances», créé à l’initiative d’enfants de la commune pour symboliser la lutte contre l’oppression et l’obscurantisme a été vandalisée à Florac, en Lozère…

Jérôme Diesnis

— 

Le monument
Le monument — Christian Huguet

Ce monument, « c’est un peu notre Arc de Triomphe Floracois », explique le maire de Florac Christian Huguet (DVG), une commune de Lozère de 2.000 habitants, l’une des plus petites sous-préfectures de France. Le monument baptisé « Résistances » a été vandalisé samedi. Des stèles ont été cassées et la pierre centrale, « massive et symbole de l’oppresseur » a été taguée.

Le monument
Le monument - Christian Huguet

Ce monument réalisé par Gaël Simonet et Marion Aigouy, deux artistes plasticiens avait été érigé en souvenir de la Seconde guerre mondial et conçu avec les enfants de l’école élémentaire. « Un projet d’un an et demi », expliquait alors le directeur d’école à l’origine du projet. Les enfants s’étaient notamment rendus sur les plages du débarquement de Normandie et différents lieux chargés d’histoire et de symboles tels que le camp de transit de Drancy ou le site du Mont-Valérien.

« Ils auraient pu voir le symbole. Mais non, la bêtise est là »

« Comment les enfants qui ont réalisé cette œuvre vont le prendre ?, s’interroge le maire. Pourtant les auteurs de ces dégradations auraient dû voir le symbole : l’union des plus faibles abat le fort. Mais la bêtise est là ». Une plainte a été déposée.