VIDEO. «Gilets jaunes» à Toulouse: Fly Rider, manif nocturne... Ce qui se prépare pour l'acte 10

MANIFESTATION Un appel à manifester a été lancé pour ce samedi par les « gilets jaunes » sur les réseaux sociaux…

Beatrice Colin

— 

Maxime Nicolle, alias Fly Rider, l'une des figures du mouvement des
Maxime Nicolle, alias Fly Rider, l'une des figures du mouvement des — ISA HARSIN/SIPA
  • Un appel à manifester ce samedi à 14 heures à Jean-Jaurès a été lancé sur les réseaux sociaux. Les militants de la CGT et de la FSU se sont donné rendez-vous à Arnaud-Bernard à 14 heures.
  • Maxime Nicolle, alias Fly Rider, l’une des figures du mouvement, a décidé d’être à Toulouse pour l’acte 10.
  • De nombreux établissements publics et commerces seront fermés.

Deux mois après la première manifestation des « gilets jaunes », le mouvement citoyen ne semble pas connaître d’essoufflement dans la Ville rose si on se réfère aux manifestations du samedi. La semaine dernière, lors de l'acte 9, Toulouse a connu une recrudescence de mobilisation des « gilets jaunes » avec plus de 6.000 manifestants décomptés selon la préfecture, 15.000 selon les « gilets jaunes ».

Après avoir manifesté contre la venue d'Emmanuel Macron jeudi à Francazal pour ses vœux aux Armées, ils se sont donné rendez-vous pour l’acte 10, ce samedi, à Jean-Jaurès à 14 heures. Et en de multiples endroits à heure fixe s’ils venaient à être dispersés.

Fly Rider, « comme les autres »

Au milieu des manifestants se trouvera cette fois-ci une figure emblématique. Maxime Nicolle, connu sous son pseudo de Fly Rider, a annoncé qu’il venait à Toulouse. Une venue qui suscite des dissensions au sein des acteurs locaux du mouvement. « Nous, on a décidé dès le début de ne pas avoir de représentants. S’il vient en tant que citoyen pas de problème, mais pas en tant que porte-parole », avance un « gilet jaune » de la première heure. Dans un post, l’un d’eux précise d’ailleurs que « tous les "gilets jaunes" sont égaux et aucun n’est au-dessus des autres ».

Sur les réseaux sociaux, en amont de sa venue, Maxime Nicolle, a relayé de son côté l’appel lancé à converger vers Toulouse ce samedi, à destination notamment des habitants des départements frontaliers ou de la région. La convergence se fera certainement avec les militants de la CGT et de la FSU qui ont appelé à manifester de leur côté à 14 heures, place Arnaud-Bernard.

Répondant à un appel national, une manifestation nocturne est aussi annoncée pour 21 heures aux allées François-Verdier.

Services publics perturbés, commerçants en colère

En raison de ces manifestations, Tisséo à d’ores et déjà prévenu qu’il y aurait de grosses perturbations sur la circulation des lignes de bus du réseau à partir de 12h30.

L’hôtel de ville sera aussi fermé, ainsi que le théâtre du Capitole, les jardins du Grand Rond, Royal et Compans Cafarelli à partir de 13 heures.

La préfecture de la Haute-Garonne a renouvelé de son côté son dispositif de sécurité et l’a adapté.

Des mesures d’interdiction de transport d’armes, de carburant ou encore de feux d’artifice ont aussi été à nouveau prises par les autorités.

Une mobilisation à laquelle se préparent à nouveau les commerçants du centre-ville de Toulouse, certains ayant pris des mesures pour protéger leurs vitrines. Jeudi, près de 700 d’entre eux ont décidé de dénoncer les conséquences du mouvement. Victimes pour certains de dégradations, ils ont installé des panneaux à vendre sur leur devanture.