«Gilets jaunes»: Inquiétude à Angers à la veille de la manifestation régionale

MANIFESTATION D’ordinaire peu concernée, la capitale de l’Anjou pourrait recevoir plusieurs milliers de « gilets jaunes » samedi…

F.B.

— 

Manifestation de
Manifestation de — L.Venance/AFP

Jusqu’à présent, Angers avait été relativement peu concerné par les manifestations de «gilets jaunes»​. Si plusieurs rassemblements ont déjà été organisés dans la capitale de l’Anjou, ils n’ont jamais réuni plus d’un millier de manifestants. Mais samedi, il pourrait en être tout autre. Une manifestation d’ampleur régionale est en effet annoncée sur les réseaux sociaux pour l’Acte X du mouvement.

Le rendez-vous, qui n’a pas été déclaré en préfecture, a été fixé à 13h30, au Jardin du Mail. Les autorités craignent la venue de casseurs en provenance, notamment, des départements voisins.

Centre-ville bouclé par les forces de l’ordre

Considérant qu’il y avait des « risques sérieux pour la sécurité des personnes et des biens », le préfet du Maine-et-Loire a donc décidé d’interdire le défilé du cortège en centre-ville. Une carte du périmètre concerné par l’interdiction a été publiée. Elle comprend le château d’Angers, la place du Ralliement, le palais de justice et plusieurs rues piétonnes

« Les forces de l’ordre mobilisées veilleront, d’une part, à faire respecter strictement cette interdiction et, d’autre part, à éviter que des dégradations et exactions soient commises par des éléments perturbateurs », prévient la préfecture.

« Des commerçants n’ouvriront pas »

Ce déploiement de moyens ne rassure pas les commerçants pour autant. « Le contingent de CRS sera-t-il suffisant ? Comme il y a les travaux du tramway en ce moment, les casseurs auront toutes sortes d’objets à disposition pour faire le bazar », s’inquiète Dominique Gazeau, président de l’association Les Vitrines d'Angers.

Plusieurs magasins ont d’ailleurs pris des mesures. « Toutes les banques autour du Mail sont en train de mettre des planches sur les vitrines, explique Dominique Gazeau. Les cafetiers vont ranger leurs terrasses. Et puis il y a des commerçants qui n’ouvriront pas. Ils ne veulent pas prendre de risque. Un deuxième week-end de soldes, cela aura forcément des conséquences sur le chiffre d’affaires. Nous n’en avions vraiment pas besoin. »

La mairie d’Angers a également annoncé la fermeture, à titre préventif, d'équipements municipaux samedi après-midi, notamment le musée des beaux-arts, la médiathèque Toussaint, le parc d’Olonne ou le jardin des plantes.