Tarn : Les «gilets jaunes» contestent des PV en série

SOCIETE De nombreux membres du mouvement citoyen ont sollicité un avocat après avoir écopé de contraventions suite à leurs opérations sur la voie publique…

J.R.

— 

Illustration d'une manifestation des «gilets jaunes».
Illustration d'une manifestation des «gilets jaunes». — Mourad Alilli / SIPA

Une avalanche de contraventions pour les « gilets jaunes » du Tarn. De nombreux membres du mouvement citoyen ont reçu ces derniers jours des PV pour diverses infractions après les occupations de ronds-points et les opérations escargots. Certains ont même vu leurs points retirés sur leur permis. Pour contrer ce qu’ils considèrent « comme un abus de pouvoir de l’Etat », les « gilets jaunes » se sont rapprochés d’un avocat.

35 euros pour stationnement gênant, 135 euros pour arrêt d’un véhicule très gênant sur la voie publique, conduite sans ceinture ou utilisation du portable au volant, les infractions constatées sont diverses mais l’avocat des « gilets jaunes » s’interroge sur la qualification de ces contraventions.

Contestation en bloc des amendes

« J’ai reçu quatre membres du mouvement qui m’ont apporté divers PV, raconte Guillaume Gosset, avocat à Albi. Certains ont été verbalisés pour usage du téléphone au volant alors que leur identité n’a même pas été relevée. Il y en a même un qui a perdu 18 points dans la même journée. Certains ont déjà réglé la contravention mais d’autres veulent la contester ».

L’avocat a constaté que les PV émanaient de deux agents en particulier. « On voit bien qu’ils ont utilisé les contraventions permettant de retirer des points mais quelquefois sans arrêter le conducteur, souligne l’avocat albigeois. Je m’interroge sur leur qualification juridique donc nous allons tout contester en bloc ».

Depuis la mi-décembre, de nombreux « gilets jaunes » ont reçu de tels avis de contraventions dans plusieurs départements.