Hérault: L’AFM porte plainte pour détournement de fonds lors du Téléthon

ABUS DE CONFIANCE L’association française contre les myopathies a porté plainte pour abus de confiance aggravé. Elle soupçonne les organisateurs d’une manifestation censée récolter des fonds pour le Téléthon 2017, à Plaissan dans l’Hérault, d’avoir détourné des fonds…

Jerome Diesnis

— 

Des habitants de la "Tour de l'Europe" forment avec les lumières de leurs appartement le numéro de téléphone du Téléthon "36-37" à Mulhouse, le 4 décembre 2015 (illustration).
Des habitants de la "Tour de l'Europe" forment avec les lumières de leurs appartement le numéro de téléphone du Téléthon "36-37" à Mulhouse, le 4 décembre 2015 (illustration). — SEBASTIEN BOZON AFP
  • L’AFM a porté plainte à contre les organisateurs du Téléthon 2017 à Plaissan, dans l’Hérault.
  • Elle les soupçonne de détournement de fonds. Seuls 130,75 euros avaient été reversés à l’association, alors que la mairie avait annoncé une somme treize fois plus importante.
  • Sur les documents remis à l’AFM, la maire, ancienne vice-présidente de la région Occitanie, apparaît comme trésorière de l’événement, ce que l’organisatrice a démenti depuis.

L’AFM –association française contre les myopathies – a déposé plainte en octobre 2018 pour abus de confiance aggravé suite à un détournement de fonds, explique France Bleu Hérault. Les faits se seraient produits en 2017 à Plaissan, une commune de 1.107 habitants située à une quarantaine de kilomètres au nord de Montpellier.

L’enquête menée par l’AFM avait été révélée en septembre 2018 par le site de ré-information, Lengadoc Info. Selon la mairie de Plaissan, 1.720,05 euros auraient été versés à l’association. Or celle-ci n’a reçu qu’un versement de 130,75 euros. L’AFM s’en était ému auprès la mairie au cours du mois de juillet. « Devant les faibles résultats de cette animation Téléthon et après avoir constaté des irrégularités de la remontée de fonds, nous avons demandé courant juin des informations à l’organisatrice qui ne nous a pas répondu ».

Deux chèques falsifiés

A l’occasion du Téléthon 2017, un gala avait été organisé, auquel 300 personnes auraient pris part. Or, selon l’organisatrice, l’intégralité de la recette aurait à peine suffi à couvrir les dépenses (le traiteur et la location du chapiteau). « C’est une méprise. Les chiffres publiés sur le site de la mairie l’ont été trop rapidement. Nous n’avions pas encore réglé les prestataires », explique l’organisatrice.

Deux chèques auraient par ailleurs été falsifiés et directement portés au crédit de l’un des prestataires. Une donatrice s’était émue de ne pas recevoir de justificatif lui permettant de bénéficier d’une réduction d’impôt et a alerté l’AFM.

L’organisatrice dédouane la maire

Sur les documents remis à l’association française contre les myopathies, figure le nom de la maire de Plaissan, Béatrice Négrier (DVG), en qualité de trésorière de l’événement. Un rôle que l’organisatrice aurait depuis démenti dans une lettre, publiée par Lengadoc Info. « Votre nom apparaît sur le contrat que j’ai signé avec l’AFM pour la tenue du Téléthon 2017. Il y figure car vous êtes le maire de la commune et que vous avez toujours soutenu cette manifestation depuis sa création. Ceci étant dit, vous n’avez jamais tenu le rôle de trésorier je suis la seule personne accréditée et donc responsable de la trésorerie, de la récolte et de la remontée des fonds. »

Béatrice Négrier, conseillère régionale de la région Occitanie, fut vice-présidente de la région en charge de l’emploi, la formation professionnelle et l’apprentissage. Un poste qu’elle avait dû quitter en 2016 après avoir été condamnée par le tribunal correctionnel de Montpellier à 4.000 euros pour abus de confiance.