Marseille: Les salariés du centre d’appel de Free victimes de «chocs auditifs» à répétition

CENTRE D'APPEL Selon l’inspection du travail, les salariés d’un centre d’appel de Free à Marseille sont victimes d’un « nombre important d’incidents acoustiques »… 

A.M.

— 

Illustration d'un centre d'appel.
Illustration d'un centre d'appel. — Derrick Ceyrac AFP

Pas moins de 37 salariés auraient signalé un incident au cours du seul mois d’avril 2017. L’inspection du travail, dans un rapport du 12 décembre, conclut que les salariés d’un centre d’appel de Free à Marseille sont soumis à des « chocs auditifs » à répétition. Comme l’explique La Marseillaise, l’inspection du travail s’est rendue chez Certicall, une filiale de Free, et souligne dans son rapport le nombre important d’incidents acoustiques, qui ont généré des accidents​, auxquels les salariés sont exposés.

Infractions au code du travail

Ces incidents peuvent être des bruits stridents comme les sonneries de téléphone et peuvent, selon l’inspection du travail, entraîner des inaptitudes au poste et des invalidités. Des infractions au code du travail ont également été relevées, des systèmes de protection auditive ne sont par exemple pas proposés aux salariés.