20 Minutes : Actualités et infos en direct
INTERNETUn site parodique signalé au procureur de Paris

Un site parodique baptisé «camp de concentration» signalé au procureur de Paris

INTERNETLe site a notamment été réalisé par Nordpresse, le site parodique belge...
Capture d'écran du site campdeconcentration.com
Capture d'écran du site campdeconcentration.com - Capture d'écran du site campdeconcentration.com
Clémence Apetogbor

Clémence Apetogbor

Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT, a indiqué, mercredi sur Twitter, avoir signalé au procureur de Paris l’existence d’un site parodique « banalisant de manière outrancière » la Shoah. Le site en question, baptisé « camp de concentration » et réalisé en partie par le site Nordpresse, se présente comme « une parodie réalisée par des militants de défense de la mémoire des crimes nazis pour éveiller les consciences à la perte de souvenir de ce qu’ont été les camps ».

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« C’est une parodie et si vous pensez que c’est une promotion du nazisme ou une forme de révisionnisme, vous devez consulter. C’est tout l’inverse », peut-on lire par ailleurs sur le site internet.

Nordpresse se défend

Une « initiative » notamment critiquée par Meyer Habib, député de la 8e circonscription des Français établis hors de France. Mais aussi par des internautes, déplorant un « humour douteux ».

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Sur Twitter, reprenant la déclaration de Frédéric Potier, Nordpresse n’a pas tardé à réagir. « Vous êtes en train de tirer un missile dans votre combat en vous attaquant à une parodie créée sans la moindre intention de haine. En vous attaquant à quelqu’un qui la combat tous les jours. Honte », a ainsi tweeté le site parodique.

a