Marseille: Loisirs, piscine flottante, hôtel… Le projet du J1 dévoilé, mais « restons attentifs »

AMENAGEMENT Le Grand port maritime de Marseille a présenté le projet retenu pour le hangar du J1, qui sera largement consacré aux loisirs…

Adrien Max

— 

« La passerelle », le nom du projet retenu pour le J1 à Marseille.
« La passerelle », le nom du projet retenu pour le J1 à Marseille. — Reichen et Robert & Associés, Architectes Urbanistes
  • Le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) a retenu le projet « La passerelle » pour le hangar du J1, sur les quais de la Joliette à Marseille.
  • Le projet se veut tourner vers les loisirs, tant en consacrant des espaces aux activités économiques avec un hôtel, des restaurants et des bureaux.
  • Une piscine extérieure devrait également voir le jour, mais beaucoup de problématiques techniques restent à être élucidées.

Une grande coquille vide, qui ne le restera plus très longtemps. Le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) a dévoilé le projet retenu pour le J1, ce gigantesque hangar de 25.500 m2 sur les quais de la Joliette. « La Passerelle », du nom du projet porté par Vinci Construction avec la caisse des dépôts et dessiné par le cabinet d' architecture Reichen & Robert, devrait être largement consacré aux loisirs, tout en consacrant d’autres espaces à des restaurants, ainsi qu’à un hôtel et à des bureaux.

« Il s’agit d’un projet symbolique exceptionnel qui s’ouvre vers le monde du grand large. Notre première responsabilité est d’ouvrir cet espace au grand public », confie Bernard Reichen, l’architecte en charge du projet. Il se veut d’ailleurs ouvert à tous les Marseillais, riches comme plus populaires.

« La modernité se concentrera à l’intérieur »

Le cabinet, qui a travaillé sur de nombreux projets de requalification de friches industrielles, ne touchera quasiment pas à l’architecture du bâtiment. Seule une canopée viendra couvrir des espaces extérieurs. « Ces friches sont déjà un symbole de création, ce n’est pas la peine de forcer l’histoire, considère l’architecte. La modernité se concentrera à l’intérieur, avec une passerelle entre le monde réel et le monde numérique. »

« La passerelle », le nom du projet retenu pour le J1 à Marseille.
« La passerelle », le nom du projet retenu pour le J1 à Marseille. - Reichen et Robert & Associés, Architectes Urbanistes.

Une gigantesque salle devrait se nicher au cœur du bâtiment, consacré à des spectacles ou à des compétitions de jeux vidéo. « L’histoire du numérique ne fait que commencer. Cet espace évoluera en fonction de la technologie mais il sera une interface numérique, comme un Time Square marseillais », imagine Bernard Reichen. Outre cette salle, un mur d’escalade, un espace bien être, et une piscine sont prévus dans le projet. Mais les contours de celle-ci demeurent flous, de l’aveu de l’architecte. « Tout le monde la veut mais il y a quelques soucis techniques à écarter, comme la problématique de la houle pour cette piscine qu’on a imaginée flottante. »

Côté activités économiques, un hôtel haut de gamme de 150 chambres devrait voir le jour, ainsi que plusieurs restaurants, et une halle de produits de bouche. 10.800 m2 seront également consacrés aux activités tertiaires.

« Globalement intéressant mais restons vigilants »

Mathieu Grapeloup, administrateur de la page Marseille à la loupe, et fin observateurs des mutations de la ville, trouve ce projet « globalement intéressant ». Et notamment son ouverture vers les Marseillais. « L’espace extérieur, public à 90 % est vraiment une bonne chose, et je suis soulagé de voir que la part belle a été faite aux loisirs plutôt qu’à un énième centre commercial. Cela complète l’offre du quartier », avance Mathieu Grapeloup.

Il accueille très positivement le projet de piscine en plein air qu’il dit « très attendue ». « C’est l’un des éléments très attractif du projet, même si je ne pense pas qu’elle sera très grand public. Il faudra néanmoins rester attentif à sa réalisation, qui dans le cas contraire serait source de déception. » Il se dit impatient que le projet voit le jour, en restant très attentif aux éléments qui en font sa qualité, l’ouverture d’un espace public à 90 % et aux tarifs proposés pour les loisirs. Rendez-vous en 2023, donc.