Abattoirs: Carrefour va contrôler ses partenaires et demander la pose de caméras

VIANDE Les 84 contrôles, lancés en partenariat avec une association spécialisée dans l'assistance aux bêtes, doivent être réalisés en 2019...

20 Minutes avec AFP

— 

Un boucher dans un abattoir (image d'illustration).
Un boucher dans un abattoir (image d'illustration). — REMY GABALDA / AFP

Carrefour passe ses abattoirs au crible. Le distributeur a annoncé ce mercredi qu’il allait faire passer un audit à tous les abattoirs qui le fournissent en viande pour sa marque distributeur. A terme, des caméras pourraient être installées dans les établissements.

Carrefour lance « un audit totalement indépendant de l’ensemble des abattoirs fournissant les marques Carrefour, Carrefour Bio, Reflets de France, ainsi que les Filières Qualité Carrefour », ce qui concerne 84 établissements, affirme le distributeur dans un communiqué. Pour réaliser ce projet, Carrefour précise avoir signé une convention tripartite avec l’association Oeuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs (OABA), qui établira un cahier des charges, et Bureau Veritas, qui réalisera donc les 84 audits avant la fin de l’année 2019.

Un test en cours en Bretagne

Par ailleurs, Carrefour va demander à l’ensemble de ses fournisseurs d’équiper progressivement leurs abattoirs de caméras. Un test est actuellement réalisé dans trois abattoirs de la coopérative bretonne Cooperl, qui en partagera les résultats avec Carrefour, et l’OABA.

La présence de caméras dans les abattoirs pourrait par la suite intégrer le cahier des charges qui relie Carrefour à ses fournisseurs, ces derniers devant financer le matériel. Après avoir suscité de nombreuses discussions, notamment au Parlement, la présence de caméras dans les abattoirs n’a pas été rendue obligatoire.