VIDEO. « Gilets jaunes » à Lyon: Vingt personnes interpellées, la police déplore « une violence particulière envers les forces de l’ordre »

MOBILISATION Samedi, la situation a une nouvelle fois dégénéré dans le centre de Lyon lors de l'acte 9 des «gilets jaunes». Huit policiers ont été blessés...

Elisa Frisullo

— 

Lors de l'acte 9 des «gilets jaunes» dans le centre de Lyon le 12 janvier 2019.
Lors de l'acte 9 des «gilets jaunes» dans le centre de Lyon le 12 janvier 2019. — SIPA
  • Vingt personnes ont été interpellées samedi à Lyon, lors de l’acte 9 des «gilets jaunes», selon la police qui déplore une violence marquée à l’encontre des forces de l’ordre.
  • Huit policiers de la BAC et un motard ont été blessés.

Si la majorité des manifestants ont défilé de manière pacifique, la mobilisation des «gilets jaunes» a une nouvelle fois dégénéré à plusieurs reprises, samedi à Lyon. Des faits impliquant une minorité de personnes qui ont fait preuve « d’une violence particulière envers les forces de l’ordre », indique ce lundi la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Rhône.

Vingt manifestants ont été interpellés lors de cet acte 9 et ont été placés en garde à vue pour des faits de « participation à un groupement en vue de commettre des violences et dégradations, port d’arme prohibé, rébellion et violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique », précise la police.

 

Jets de pierres et cocktails Molotov

Parmi les personnes arrêtées dans le centre-ville, cinq manifestants ont été trouvés en possession d’objets dangereux, laissant penser qu’ils s’apprêtaient à commettre des exactions. Un jeune homme de 17 ans, originaire de Bourgogne, a notamment été arrêté en possession de plusieurs matériels incendiaires.

« Les forces de l’ordre ont fait face à une violence particulièrement forte, avec notamment le tir tendu de pierres à l’aide de frondes et de cocktails Molotov », précise la police. Au cours de la journée, qui a donné lieu à des tensions et à des débordements jusqu’en début de soirée à la Guillotière et en Presqu’île, huit policiers de la BAC et un motard ont été blessés, selon la DDSP.

Sur les 20 personnes placées en garde à vue, 13 personnes doivent être jugées en comparution immédiate ce lundi devant le tribunal correctionnel de Lyon. Trois mineurs doivent être présentés à un juge pour enfant en vue d’une mise en examen.