«Gilets jaunes» à Epinal: Un manifestant mis en examen pour avoir dégradé une voiture de police

MISE EN EXAMEN L’homme a reconnu avoir lancé un pavé sur une voiture de police…

JLD

— 

Illustration.
Illustration. — SIPA

Un homme a été mis en examen, vendredi 11 décembre, pour avoir participé à la dégradation d’un véhicule de police samedi 5 janvier lors d’une manifestation de 1 600 « gilets jaunes » à Epinal.

Rassemblant des manifestants des quatre départements environnants, l’acte VIII local avait été marqué par de nombreux heurts avec les forces de l’ordre, mais aussi plusieurs saccages importants, notamment deux banques.

L’homme a reconnu les faits

Ainsi qu’un véhicule de police, qui n’avait pas été épargné. Citant ce qui était arrivé à la pauvre voiture, le procureur d’Epinal, Nicolas Heitz, a indiqué qu’elle avait été dégradée à coups de pied, de poings et de pierres, « retournée et traînée sur quelques mètres », par plusieurs personnes. Sans surprise après un tel traitement, le véhicule est hors service.

L’homme, d’une vingtaine d’années, a été placé sous contrôle judiciaire par un juge des libertés et de la détention du tribunal de grande instance d’Epinal, a indiqué Nicolas Heitz.

Lors de sa garde à vue, la personne incriminée a reconnu, sous l’emprise de l’alcool, avoir « jeté un pavé et participé au retournement du véhicule », selon le procureur. Son casier judiciaire comporte déjà sept condamnations dont quatre pour des dégradations.