Moselle: Contre les bouchons, le premier péage sans barrière de France testé sur l'A4 près de Metz

AUTOROUTES Pour tenter de réduire les bouchons, la société d'autoroute Sanef va expérimenter un péage sans barrière sur l'A4, à l'est de Metz (Moselle) dès début février, avant un test en Normandie...

B.P. avec AFP

— 

Pour tenter de réduire les bouchons, le premier péage sans barrière va être testé en Moselle cette année. Illustration
Pour tenter de réduire les bouchons, le premier péage sans barrière va être testé en Moselle cette année. Illustration — LAURENT CIPRIANI/AP/SIPA

C’est une première en France. Vraisemblablement dès début février selon une communication de la Société des autoroutes du nord et de l’est de la France (Sanef) à l’AFP, un péage sans barrière et donc avec un paiement à effectuer en différé, va être testé sur l’autoroute A4 (qui relie Paris à Strasbourg) au péage de Boulay, à l’est de Metz (Moselle).

A cette sortie numéro 38, la barrière sera remplacée par des caméras et des capteurs visant à identifier les véhicules de passage sans s’arrêter. Le conducteur, lui, devra régler son passage sur l’autoroute sur Internet, par abonnement ou sur une borne situé sur le parking à proximité. En place dans plusieurs pays, la technologie vise à réduire les bouchons au péage.

Des projets similaires en Normandie

En revanche, si l’automobiliste ne paye pas dans les dix jours accordés après son passage, il devra s’enquérir d’une pénalité de 20 euros. D’après le porte-parole de l’entreprise cité par l’AFP, la Sanef souhaite passer toute la Normandie en péages sans barrière d’ici 2021, appelés « free-flow » en anglais.