Le moral des ménages en décembre au plus bas depuis novembre 2014

PAS BONNE AMBI L’opinion des ménages par rapport à leur situation financière se dégrade...

20 Minutes avec AFP

— 

Des salariés sur le parvis de La Défense à Paris (image d'illustration).
Des salariés sur le parvis de La Défense à Paris (image d'illustration). — MIGUEL MEDINA / AFP

Les temps sont durs, au moins moralement. La confiance des ménages en France a lourdement chuté en décembre, sur fond de crise des « gilets jaunes », tombant à son plus bas niveau depuis novembre 2014, a rapporté ce mardi l’Insee. L’indicateur qui synthétise cette confiance perd 4 points par rapport à novembre et atteint 87, bien au-dessous de sa moyenne de longue période qui est de 100, précise l’Institut national des statistiques.

En pleine période d’achats de Noël, la proportion de ménages qui jugent « opportun de faire des achats importants » diminue de 15 points et atteint son plus bas niveau depuis juin 2013. L’opinion des ménages par rapport à leur situation financière se dégrade également : comparée à leur situation financière passée, elle perd 5 points sur un mois et 3 points par rapport à leur situation financière future. Dans les deux cas elle reste inférieure à la moyenne de longue période.

Crainte du chômage et « gilets jaunes »

Le mouvement des « gilets jaunes », parti d’une révolte fiscale et dont les revendications se sont rapidement élargies entre autres à la question du pouvoir d’achat, a également suscité le pessimisme des Français quant à leur sentiment vis-à-vis de leur capacité future à épargner, qui perd 7 points, tandis que la capacité d’épargne actuelle en perd 5.

La crainte du chômage augmente, gagnant 3 mois par rapport à novembre, mais reste « légèrement en dessous de sa moyenne de longue période », relève l’Insee. Enfin l’inflation anticipée est en baisse, mais se maintient au-dessus de sa moyenne de longue période, alors que l’Insee s’attend à une décélération de la hausse des prix au premier semestre.