Christophe Castaner rend hommage à Clarissa Jean-Philippe, tuée par Amédy Coulibaly

ATTENTAT La policière a été tuée le 8 janvier 2015 d'une balle dans le dos par Amedy Coulibaly...

20 Minutes avec AFP

— 

Christophe Castaner lors de l'hommage à Clarissa Jean-Philippe, le 8 janvier 2019 à Montrouge. BERTRAND GUAY / AFP.
Christophe Castaner lors de l'hommage à Clarissa Jean-Philippe, le 8 janvier 2019 à Montrouge. BERTRAND GUAY / AFP. — AFP

Le ministre de l’Intérieur a salué en Clarissa Jean-Philippe un « modèle pour tout notre pays » lors d’un hommage rendu mardi à cette policière municipale, tuée par Amédy Coulibaly à Montrouge (Hauts-de-Seine) il y a quatre ans jour pour jour, le 8 janvier 2015.

« Partout en France coulaient encore les larmes du drame de la veille », a rappelé Christophe Castaner, évoquant l’attentat dans les locaux de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Le lendemain, à Montrouge, la policière intervenait sur un accident de la route lorsqu’elle a été abattue. Mardi, la cérémonie s’est tenue sur les lieux des faits, où une plaque commémorative a été installée en 2016.

« Elle a offert un modèle pour tout notre pays »

« Le terrorisme barbare s’est mis sur votre route, il a privé les Français de l’un de ses serviteurs les plus dévoués », a poursuivi le ministre. « Elle a offert un modèle pour tout notre pays. Elle me permet une promesse, celle de lutter jusqu’à la dernière seconde contre le terrorisme », a-t-il assuré.

« Face à chaque insulte, chaque coup porté à ceux qui risquent tout pour protéger, je veux me rappeler votre sacrifice, nous devons nous rappeler votre sacrifice, la République est notre lien le plus précieux, ne l’oublions jamais », a-t-il ajouté.

Bientôt une allée à son nom

Le ministre, son secrétaire d’Etat et la ministre des Outre-mer ont ensuite déposé une gerbe, tout comme les maires de Montrouge, Malakoff et Paris, ainsi que des députés et sénateurs du département. Une minute de silence a été observée par la foule.

Une autre cérémonie était prévue à la mi-journée à Carrières-sous-Poissy où la victime, née le 1er septembre 1988 à Fort-de-France en Martinique, résidait depuis 2010. Un square porte son nom dans cette commune des Yvelines. Une allée «Clarissa Jean-Philippe » doit par ailleurs être inaugurée vendredi dans le 14e arrondissement de Paris.