VIDEO. Cinq infos dans le rétro du week-end: Acte VIII, Benjamin Griveaux, le Pape et les migrants et la victoire d'Andrézieux

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce week-end...

Armelle Le Goff

— 

Un manifestant devant un tas de sapins incendié en marge d'un défilé de «gilets jaunes» à Nantes.
Un manifestant devant un tas de sapins incendié en marge d'un défilé de «gilets jaunes» à Nantes. — L.Venance/AFP

Le week-end a été paresseux jusqu’au suivi de l’actualité ? Pas de panique, 20 Minutes vous offre son récap de l’info du week-end.

1- L’acte VIII et après ?

Quelles suites à « l’acte VIII » ? Au lendemain d’une journée de mobilisation à nouveau émaillée de heurts à Paris et en province, les « gilets jaunes » restaient déterminés face à un gouvernement tenté de durcir la répression.

Près de 50.000 personnes ont manifesté samedi  à travers la France, une hausse par rapport à la semaine précédente et un succès comptable pour les « gilets jaunes » après des mobilisations en demi-teinte à la fin de l’année 2018.

Ça « donnait une impression de 17 novembre », s’est félicité sur Facebook une des figures du mouvement, Eric Drouet, en référence à « l’acte I » qui avait réuni dans toute la France 282.000 personnes, selon les autorités.

 

2- Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, dénonce l’attaque de samedi dans une interview à 20 Minutes

Après une fin d’année compliquée, le gouvernement attaque 2019 avec un calendrier de réformes chargé et un grand débat national à organiser. Pour l’exécutif, le mouvement des « gilets jaunes » dit l’impatience des Français, « qui attendent de nous que nous allions plus fort, plus vite, plus loin », nous a déclaré Benjamin Griveaux. Le porte-parole du gouvernement a répondu aux questions de 20 Minutes sur la contestation sociale, le débat national qui doit commencer dans une semaine et les réformes prévues en 2019 dans une interview à retrouver ici.

Mais il est aussi revenu sur l’attaque de son ministère samedi, lorsque « des individus, certains portant un gilet jaune, d’autres en noir et cagoulés, se sont présentés devant le ministère alors que j’y travaillais. Ils ont violemment frappé sur la porte, puis ont utilisé un engin de chantier pour la défoncer, franchir la grille et pénétrer dans la cour, où ils ont saccagé des véhicules et cassé des fenêtres avec des barres de fer. Mes équipes et moi avons été rapidement mis en sécurité ».

Pour Benjamin Griveaux, « s’attaquer à un ministère, c’est s’attaquer délibérément à ce que nous avons de plus précieux, notre République et nos valeurs démocratiques. Ce ministère, c’est la maison de tous les Français. Ce geste inacceptable ne doit pas rester impuni. »

 

3- Migrants au large de Malte : Le pape appelle les dirigeants de l’UE à la « solidarité »

Le pape François a appelé les dirigeants européens à faire preuve de « solidarité concrète » à l’égard des 49 migrants toujours bloqués à bord de deux navires d’ONG au large de Malte, pour certains depuis plus de deux semaines.

« Depuis plusieurs jours, 49 personnes sauvées en Méditerranée sont à bord de deux navires d’ONG, dans l’attente d’un port sûr où débarquer. J’adresse un appel pressant aux dirigeants européens afin qu’ils fassent preuve de solidarité concrète à l’égard de ces personnes », a déclaré le pape devant des milliers de fidèles rassemblés place Saint-Pierre à l’occasion de la traditionnelle prière de l’angélus.

4- Peu d’avancées dans les pourparlers visant à mettre fin au « shutdown » aux Etats-Unis

Les pourparlers visant à mettre fin au « shutdown », la paralysie partielle des administrations fédérales américaines entrée dans sa troisième semaine, ont peu avancé samedi mais se poursuivront dimanche, a déclaré le président Donald Trump.

Le vice-président Mike Pence a rencontré samedi Chuck Schumer, le chef des démocrates au Sénat -- contrôlé par les républicains -- et la démocrate Nancy Pelosi, élue jeudi présidente de la Chambre des représentants, où les démocrates sont majoritaires.

5- Coupe de France : Marseille se fait sortir par Andrézieux

La Coupe de France a fait une nouvelle victime parmi l’élite : Marseille a succombé (2-0) à Andrézieux (N2, 4e division), ce qui porte à quatre le nombre de clubs de Ligue 1 éliminés dès les 32es de finale de la « Vieille Dame ».

L’OM rejoint les autres mauvais élèves de la première division sortis samedi, Montpellier, Nîmes et Angers.