VIDEO. Montpellier: Violents affrontements et cinq interpellations lors de l’acte 8 des «Gilets jaunes»

Gilets jaunes La manifestation des « Gilets jaunes », place de la Comédie à Montpellier, a dégénéré devant la gare et les rues du centre après l’intervention musclée des forces de l’ordre…

Jerome Diesnis

— 

Les stigmates d'une journée d'affrontement rue Maguelone, entre la place de la Comédie  et la gare à Montpellier.
Les stigmates d'une journée d'affrontement rue Maguelone, entre la place de la Comédie et la gare à Montpellier. — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

L’acte 8 des « Gilets jaunes » a dégénéré à Montpellier où cinq personnes ont été interpellées. Selon les chiffres de la préfecture, sept personnes ont été blessées, dont quatre policiers. Plusieurs centaines de « Gilets jaunes » s’étaient réunis pacifiquement samedi après-midi sur la place de la Comédie, où ils ont brandi des photos de manifestants blessés par les forces de l’ordre lors de réunions précédentes. Ils en ont été délogés à coups de grenades lacrymogènes.

Les charges des fonctionnaires ont entraîné une dispersion des manifestants qui jusque-là manifestaient sans violence. « C’est toujours pareil. Les problèmes arrivent après que nous sommes gazés et dispersés », explique une « Gilet jaune ». La tension s’est accrue devant la gare Saint-Roch où une partie d’entre eux se sont retrouvés. Sur les images de France 3, on voit un manifestant recevoir des coups de pied à terre par un CRS alors qu’il gît inconscient, après avoir semble-t-il été touché par un projectile à la tête.

Jets d’acide sur les policiers

C’est ensuite que les affrontements ont commencé entre une partie des manifestants, dont certains étaient manifestement venus avec l’intention d’en découdre avec les forces de l’ordre. Ceux-ci ont subi des bombardements d’objets divers (notamment des jets de pierres et de bouteilles) et également des jets d’acide.

Les affrontements se sont poursuivis jusque dans la soirée, en différents endroits de l’Ecusson. Le trafic des trains a été interrompu, ainsi que celui des tramways.