«Gilets jaunes» à Lyon: Plusieurs scènes de tension et sept interpellations

MOBILISATION Plus d’un millier de « Gilets jaunes » a défilé samedi à Lyon, bloquant plusieurs axes routiers et secteurs de la ville. Des échauffourées avec les forces de l’ordre ont eu lieu à plusieurs reprises…

E.F.

— 

Lors d'une manifestation des gilets jaunes le 5 janvier 2019 à Lyon.(Photo by ROMAIN LAFABREGUE / AFP)
Lors d'une manifestation des gilets jaunes le 5 janvier 2019 à Lyon.(Photo by ROMAIN LAFABREGUE / AFP) — AFP

Un acte «8» nettement plus mobilisateur que la précédente action. Samedi, plus de 1.300 personnes, selon la police, plus de 3.000 selon les manifestants, ont participé aux différentes actions des « Gilets jaunes » organisées à Lyon. Après avoir défilé dans le centre-ville depuis la gare des Brotteaux, les manifestants se sont regroupés sur la place Bellecour aux sons des «Macron démission».

Après avoir gagné la place des Terreaux, le cortège, sous haute surveillance, s’est déplacé vers les quais de Saône, où les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour éviter l’entrée des «gilets jaunes» dans le Vieux-Lyon.

L'A7 bloquée par les manifestants

Tout l’après-midi, différentes actions ont paralysé la ville et mobilisé les forces de l’ordre sur l’A7, un temps bloquée par les manifestants, puis à Confluence et à Gerland. A plusieurs reprises, les forces de l’ordre ont été la cible de jets de projectiles et ont riposté avec des gaz lacrymogènes.

En fin de journée, les « Gilets jaunes » ont de nouveau convergé vers la place Bellecour, où de nombreuses enseignes avaient baissé leur rideau par crainte de débordements. Après de nouvelles tensions en Presqu’Ile, le calme est revenu aux alentours de 19 heures. Selon la préfecture du Rhône, sept personnes ont été interpellées et placées en garde à vue dans le Rhône, au cours de cet acte VIII, dont une majorité lors des actions menées à Lyon.