«Gilets jaunes» à Nancy: Des manifestants tentent de bloquer «L'Est Républicain», quatre interpellations

BLOCAGE «L’Est Républicain» explique qu’une cinquantaine de « gilets jaunes » s’est déployée dans une rue permettant d’accéder au centre d’impression de trois journaux du groupe Ebra...

20 Minutes avec AFP

— 

Des gilets jaunes (illustration).
Des gilets jaunes (illustration). — N. Bonzom / Maxele Presse

Quatre personnes ont été interpellées vendredi soir après une tentative de blocage par une cinquantaine de « gilets jaunes » du siège de L’Est Républicain, près de Nancy, où se trouve le centre d’impression du journal, a-t-on appris ce samedi auprès de la préfecture de Meurthe-et-Moselle et du journal. « Les forces de police sont intervenues très rapidement pour empêcher le blocage et que ne soient allumés des feux tout autour », précise-t-on à la préfecture.

Dans son édition de ce samedi, L’Est Républicain explique qu’une cinquantaine de « gilets jaunes » s’est déployée peu avant 21 heures à Houdemont, au sud de Nancy, dans une rue permettant d’accéder au centre d’impression de L’Est Républicain, du Républicain Lorrain et de Vosges Matin, trois journaux du groupe Ebra. « En quelques minutes, ils ont déployé quatre barricades, de bois, de débris de chantier et de pneus, qu’ils ont aspergées d’huile inflammable, afin d’empêcher le personnel et les véhicules de livraison d’accéder au site », a expliqué le journal.

Pas de blessés à déplorer

Il n’y a aucun blessé recensé ni du côté des « gilets jaunes » ni des forces de l’ordre. Les quatre personnes interpellées, dont l’une avait un poing américain et les autres des gants sentant l’essence, étaient ce samedi matin toujours en garde à vue et une enquête est en cours, a indiqué à l’AFP la préfecture de Meurthe-et-Moselle.