Bretagne: Le maire rapporte les déchets sauvages au domicile du riverain pollueur

CIVISME A Saint-Pôtan, Arnaud Lécuyer a décidé de pratiquer le principe du retour à l’envoyeur...

Jérôme Gicquel

— 

Le tas de déchets a été déposé devant le domicile de la contrevenante.
Le tas de déchets a été déposé devant le domicile de la contrevenante. — Capture écran Twitter @alecuyer

C’est ce qui s’appelle un joli retour à l’envoyeur. L’histoire remonte au 1er janvier dans la petite commune de Saint-Pôtan (Côtes-d’Armor). Dans la journée, le maire Arnaud Lécuyer s’est rendu au point de tri sélectif situé dans le bourg. Comme il le raconte sur Twitter, il a alors découvert avec stupeur et colère « plusieurs dépôts sauvages de déchets » juste au pied des bennes réservées à cet usage.

L’élu s’est alors mis en quête d’indices pouvant le mener jusqu’aux propriétaires de ces déchets. En fouillant les poubelles, il a trouvé une facture de pharmacie portant un nom. Il s’est ensuite rendu au domicile de la propriétaire des détritus pour lui rapporter son tas de déchets.

Un courrier ironique pour accompagner le tas de déchets

« En cette période de fêtes, je suppose que ces cartons, ce papier cadeau et ces restes de repas sont tombés du traîneau du Père Noël lorsqu’il repartait de chez vous. Aussi, afin de réparer son erreur, j’ai pensé utile de vous rapporter votre bien à domicile [sans frais de port] », a-t-il écrit dans une lettre adressée avec le tas de déchets.

L’élu en a également profité pour rappeler à la propriétaire indélicate les horaires d’ouverture de la déchetterie ainsi que les sanctions auxquelles elle s’expose en cas de dépôt sauvage de déchets.

Aux dernières nouvelles, le maire n’a toujours pas eu de nouvelles de la personne concernée. « J’imagine qu’elle a dû se sentir un peu honteuse mais il faut que ces comportements cessent », a-t-il indiqué dans les colonnes de Ouest-France.