Les infos immanquables du jour: Mariage sans enfants, chômage et prime à la conversion

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce mercredi 2 janvier... 

Armelle Le Goff

— 

Un mariage. Illustration.
Un mariage. Illustration. — Pexels

Que vous soyez à Argoules ou à Pleurtuit, c'est l'heure des immanquables. 

L'article le plus lu du jour: Prime à la conversion: Quels foyers et quels véhicules seront concernés en 2019?

Nouvelle année, nouveau dispositif. La prime à la conversion revient en 2019 sous une forme quelque peu différente. L'année dernière, « environ 300.000 demandes de prime à la conversion ont été faites » s’est félicité François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, auprès du Parisien-Aujourd’hui en France, ce mercredi. 202.000 d'entres elles ont déjà été payées. « 95% de ceux qui ont profité vivent en-dehors de l’Ile-de-France, souvent à la campagne », a-t-il précisé.

Alors que l'Etat a dépensé 500 millions d’euros l’année dernière, 600 millions supplémentaires sont prévus en 2019 pour la nouvelle formule. Cette prime à la conversion version 2019 concerne moins de modèles de véhicules qu’en 2018, mais cible les foyers les plus modestes, pour leur donner un coup de pouce. L’enjeu : aider les conducteurs à changer de véhicule, et opter pour un nouveau modèle moins polluant (c’est bon pour la planète) et moins consommateur en carburant (c’est bon pour le porte-monnaie). Pour tout savoir sur le sujet, c'est là. 

L'article le plus partagé du jour: Etats-Unis: Son mariage est interdit aux enfants, des invités qui enfreignent la règle sont mis à la porte

Une mariée a fait sensation sur la Toile après avoir partagé son histoire sur Reddit.

Rien ne devait gâcher le plus beau jour de la vie de cette femme dont le nom n’a pas été révélé… Et surtout pas des enfants. Dans le faire-part de mariage adressé à ses proches, la mariée avait indiqué noir sur blanc que la présence des enfants ne serait pas tolérée le jour des noces. Seuls les enfants participant activement à la cérémonie pourraient être là mais uniquement le temps de jouer leur rôle. Chacun d’entre eux a été d'ailleurs gentiment reconduit avant le début de la réception réservée aux grandes personnes. Un article à lire ici. 

L'article le plus à lire du jour: Pôle emploi: Les «offres raisonnables» ne tiendront plus compte de votre ancien salaire

C’est un décret publié discrètement entre Noël et le jour de l’An qui commence à faire du bruit. Il définit de nouvelles règles pour les chômeurs en précisant certains aspects de la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » adoptée en septembre 2018. Certaines sanctions, notamment celles qui concernent l’insuffisance de recherche d’emploi, sont plus dures qu’annoncées.

Mais un autre aspect du décret est passé plutôt inaperçu. Il concerne la fameuse « offre raisonnable d’emploi » (ORE), que les chômeurs sont tenus d’accepter sous peine de sanctions. Depuis 2008, elle était définie à partir de deux critères : la compatibilité avec les « qualifications et compétences professionnelles » du demandeur et son ancienne rémunération. Pour être qualifié de « raisonnable », le nouvel emploi devait notamment proposer un salaire équivalent à au moins 95 % de la rémunération perçue avant le chômage, si la personne était inscrite sur les listes depuis moins de six mois. Plus de détails par ici.