C'est l'heure du BIM: Rebondissement dans l'affaire Benalla, réveillon en prison pour Carlos Ghosn et évasion de la prison de Fresnes

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)…

Noémie Sato

— 

Alexandre Benalla, le 19 septembre 2018 devant la Commission d'enquête du Sénat.
Alexandre Benalla, le 19 septembre 2018 devant la Commission d'enquête du Sénat. — Alain JOCARD / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Benalla affirme avoir échangé régulièrement avec Macron depuis l'été

Alexandre Benalla a affirmé dimanche à Mediapart avoir continué à échanger régulièrement avec Emmanuel Macron, via la messagerie Telegram, depuis son licenciement de l’Elysée, précisant avoir conservé la preuve de ces échanges sur son téléphone portable. La présidence avait pourtant assuré ne plus entretenir aucun contact avec l’ancien chargé de mission depuis son licenciement cet été après sa mise en cause pour des violences le 1er mai. « Nous échangeons sur des thématiques diverses. C’est souvent sur le mode "comment tu vois les choses ?". Cela peut aussi bien concerner les gilets jaunes, des considérations sur untel ou sur untel ou sur des questions de sécurité », des échanges du type qu’il avait déjà avec le chef de l’Etat quand il était son homme de confiance à l’Elysée.

La garde à vue de Carlos Ghosn prolongée jusqu'au 11 janvier

Fausse joie. Un tribunal de Tokyo a décidé lundi de prolonger de nouveau de 10 jours, jusqu’au 11 janvier, la garde à vue du PDG de Renault, Carlos Ghosn, sur des soupçons d’abus de confiance. Le juge a accepté la requête du procureur qui estime avoir besoin de plus de temps pour décider ou non d’inculper Carlos Ghosn sur ces nouvelles charges, a indiqué le tribunal. La décision de lundi ne signifie pas que l’ancien patron de Nissan sera automatiquement libéré le 11 janvier ou le jour suivant, le parquet pouvant en théorie relancer une garde à vue sur de nouvelles charges.

 

Val-de-Marne: Un détenu réussit à s’évader de la prison de Fresnes malgré les tirs des surveillants

Les tirs ne l’ont pas arrêté. Un détenu de la prison de Fresnes dans le Val-de-Marne a réussi à s’évader. Les faits se sont déroulés vers 16h40 ce dimanche. Malgré les tirs d’un surveillant depuis le mirador, le prisonnier est parvenu à passer par-dessus le dernier mur de l’enceinte du centre pénitentiaire. Le détenu, qui a pu se blesser aux mains en franchissant des barbelés du mur de l’enceinte, était en prison pour des vols avec effraction, a indiqué le syndicat SNP-FO.