Nouvel An: Moins d’un Français sur deux a prévu une solution pour rentrer en toute sécurité

CONDUITE Près de 87 % des Français ont prévu de boire de l’alcool le soir du Nouvel An, et « en moyenne, ils consommeront 4 verres »…

Manon Aublanc

— 

Une soirée en discothèque. Illustration.
Une soirée en discothèque. Illustration. — Picard / Isopress / Sipa

Dormir sur place, prendre un taxi, désigner un « Sam » ou tout simplement ne pas boire d’alcool, les solutions sont nombreuses pour rentrer en toute sécurité la nuit du Nouvel An. Pourtant, seuls 4 Français sur 10 ont déjà anticipé leur retour de soirée, le reste choisissant souvent des solutions inadaptées.

Selon une étude des associations « Prévention routière » et « Attitude prévention », 87 % des Français ont prévu de boire de l’alcool le soir du Nouvel An, et « en moyenne, ils consommeront 4 verres ».

Des solutions « inadaptées voire dangereuses » pour 34 % des Français

Au moment du départ, près d’un Français sur deux (47 %) sera concerné par la question de l’alcool et de la conduite pour eux-mêmes ou leur entourage, et devra prendre une décision. Pourtant, 38 % des Français déclarent avoir déjà vu une personne reprendre le volant lors d’un réveillon alors qu’elle avait dépassé le taux légal autorisé.

Parmi les personnes interrogées, 44 % d’entre eux ont déjà anticipé leur retour et pris des dispositions pour éviter de prendre le volant alcoolisé. Un chiffre légèrement supérieur à celui de 2017 (41 %). Malgré toutes les alternatives, 34 % des Français continuent d’opter pour des solutions « inadaptées voire dangereuses », comme emprunter les petites routes, conduire lentement ou attendre avant de reprendre le volant.

#BienRentrer, la campagne de sensibilisation

Pourtant, l’étude révèle que 52 % des personnes interrogées ne savent pas en combien de temps les effets de l’alcool disparaissent. En moyenne, il faut compter une à deux heures par verre. Parmi les bons élèves, 32 % des personnes interrogées ont prévu de dormir sur place tandis que 28 % prévoient de désigner un SAM, un capitaine de soirée.

A quelques jours du réveillon, les associations « Prévention routière » et « Attitude prévention » ont lancé une campagne de sensibilisation, #BienRentrer, pour inciter les Français à choisir une solution adaptée pour rentrer.

En 2017, l’alcool était impliqué dans 30 % des accidents mortels, faisant 1 035 morts.