Gard: L'Etat attaque la mairie de Beaucaire qui a installé une crèche dans l'hôtel de ville

LAICITE La mairie a déjà été condamnée en mars dernier pour de telles installations au sein de l'hôtel de ville...

David Blanchard

— 

Crèche de Noël: illustration
Crèche de Noël: illustration — SEBASTIEN NOGIER / AFP

Le maire de Beaucaire Julien Sanchez (RN) persiste : il a une nouvelle fois installé une crèche dans l’enceinte de sa mairie, rapporte Midi Libre. Et l’Etat a donc saisi le Tribunal administratif de Nîmes au titre de la violation de l’article L3121-6 du Code général des collectivités locales, a indiqué le préfet du Gard dans un courrier adressé à l’élu, que celui-ci a rendu public sur sa page Facebook.

L’élu RN s’en émeut : « Sans doute une façon pour la Macronie de souhaiter un bon réveillon et un Joyeux Noël ! »

Une précédente condamnation en mars 2018

Il ne peut toutefois guère jouer la surprise, un précédent épisode ayant marqué sa commune. Le 16 mars 2018, relatait France 3, le tribunal administratif de Nîmes avait déjà jugé illégale cette installation, qui atteignait au principe de laïcité. A l’époque, la ville de Beaucaire avait été assignée par plusieurs associations : la Libre pensée, la LDH et la Ligue française pour la défense des droits de l’homme et du citoyen. La mairie a fait appel de ce jugement.

En 2016, le tribunal administratif avait pourtant jugé cette crèche de Beaucaire conforme à la loi. Il estimait alors qu’elle relevait de la tradition et non d’une préférence religieuse, soulignait France 3.