Six bateaux de migrants secourus entre la France et l'Angleterre

IMMIGRATION Cinq canots, transportant 40 personnes originaires d'Irak, d'Iran et d'Afghanistan, ont été repérés le jour de Noël...

T.C. avec AFP

— 

Des migrants secourus par un remorqueur (illustration)
Des migrants secourus par un remorqueur (illustration) — Marine nationale

Les autorités maritimes française et britannique ont secouru en deux jours au large du Pas-de-Calais plus de 40 migrants qui tentaient de rejoindre l' Angleterre à bord de six petites embarcations, ont annoncé mercredi des sources officielles.

Cinq canots, transportant 40 personnes originaires d'Irak, d'Iran et d'Afghanistan, ont été repérés le jour de Noël, selon le ministère de l'Intérieur britannique. Un autre bateau, transportant trois migrants, a été intercepté tôt mercredi.

Des personnes prises en charge

«Nous avons la preuve que des organisations criminelles sont à l'origine de ces tentatives de traversées clandestines de la Manche par de petites embarcations», a dit un porte-parole du ministère.

«Nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités françaises et les forces de l'ordre pour traquer ces gangs, qui exploitent des personnes vulnérables et mettent des vies en danger», a-t-il ajouté.

Les 43 personnes, dont deux enfants, sont dorénavant au Royaume-Uni «où ils seront pris en charge par les autorités ou les services de secours compétents», a expliqué un porte-parole des garde-côtes britanniques.

Des tentatives multipliées

Depuis octobre, ces tentatives de traversée se sont multipliées malgré les dangers liés à la densité du trafic, aux forts courants et à la température glaciale de l'eau. Depuis des années, des milliers de migrants d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie tentent de rejoindre le Royaume-Uni depuis la France, souvent en se cachant dans les remorques des camions.

La police évacue régulièrement des campements de migrants le long des côtes françaises, deux ans après avoir démantelé la «jungle» de Calais qui a accueilli jusqu'à 10.000 personnes dans des codnitions déplorables.