A Noël, le plaidoyer du pape contre un consumérisme vide de sens

HOMELIE DE NOEL Le pape, qui vient de fêter ses 82 ans, a appelé les fidèles à « ne pas glisser dans les ravins de la mondanité et du consumérisme »…

N.Sa avec AFP

— 

Le pape François à célébré la messe de Noël dans la  basilique Saint-Pierre de Rome.
Le pape François à célébré la messe de Noël dans la basilique Saint-Pierre de Rome. — Tiziana FABI / AFP

Le pape François, chef des 1,3 milliard de catholiques dans le monde, a appelé lundi soir les fidèles à laisser de côté leur « voracité » consumériste pour réfléchir au sens spirituel de leur vie et au partage avec les plus humbles, dans son homélie de la nuit de Noël.

« L’homme est devenu avide et vorace. Avoir, amasser des choses semble pour beaucoup de personnes le sens de la vie », a constaté le pape, devant une dizaine de milliers de fidèles rassemblés comme chaque année dans la majestueuse basilique Saint-Pierre de Rome.

« Partager et donner »

« Une insatiable voracité traverse l’histoire humaine, jusqu’aux paradoxes d’aujourd’hui ; ainsi quelques-uns se livrent à des banquets tandis que beaucoup d’autres n’ont pas de pain pour vivre », a martelé le pape argentin, infatigable défenseur des pauvres, en appelant les fidèles à « ne pas glisser dans les ravins de la mondanité et du consumérisme ».

« Le petit corps de l’Enfant de Bethléem lance un nouveau modèle de vie : non pas dévorer ni accaparer, mais partager et donner », a plaidé le pape lors de la messe de la nuit de Noël, qui commémore dans la tradition chrétienne la naissance de Jésus de Nazareth à Bethléem. « Est-ce que j’arrive à me passer de tant de garnitures superflues, pour mener une vie plus simple ? Demandons-nous : à Noël, est-ce je partage mon pain avec celui qui n’en a pas ? », a lancé François, s’exprimant sous le baldaquin dessiné par le Bernin, où seul le souverain pontife est autorisé à célébrer la messe.

Le pape, qui vient de fêter ses 82 ans, adressera son sixième message de Noël « Urbi et orbi » (« à la ville et au monde ») mardi devant les fidèles massés sur la place Saint-Pierre.
En attendant, des pèlerins du monde entier se sont rassemblés lundi pour Noël près de la basilique de la Nativité à Bethléem, fréquentée cette année par un nombre de visiteurs en hausse.