Météo: L'année 2018 a battu des records de douceur dans l’Ouest

METEO La Bretagne, la Normandie et les Pays de la Loire n'ont pas battu de records de chaleur mais ont été très ensoleillés...

Camille Allain

— 

Illustration d'une journée de forte chaleur. Ici des habitants de Rennes cherchent la fraîcheur près d'une fontaine du parc du Thabor.
Illustration d'une journée de forte chaleur. Ici des habitants de Rennes cherchent la fraîcheur près d'une fontaine du parc du Thabor. — C. Allain / 20 Minutes
  • Le bilan météo de l’année 2018 affiche des records de douceur dans l’Ouest.
  • L’été a commencé en avril pour se terminer en octobre.
  • Des pluies abondantes et des orages ont cependant permis de recharger les nappes sans faire craindre de sécheresse.

L’année 2018 arrivera bientôt à son terme et l’heure est déjà au bilan pour les météorologues. Un bilan regardé de plus en plus près tant les curseurs indiquent une accélération du réchauffement climatique. En France, l’année presque écoulée s’affiche déjà comme la plus chaude de l’histoire. Et dans l’Ouest ? Pas de record de chaleur mais une douceur qui a longtemps duré.

Des records de douceur…

Le Mans, Angers, Rennes, Nantes… Dans l’Ouest, toutes les métropoles ont battu des records de douceur cette année. La préfecture de la Sarthe a ainsi enregistré 97 jours à plus de 25 degrés cette année, quand Rennes en a affiché 76. « On a connu un été très long. Dès le mois d’avril et mai, on a enregistré des épisodes de chaleur qui se sont prolongés jusqu’en octobre », précise Franck Baraer, responsable du service Etude et Climatologie à Météo France.

… Mais pas de gros pics de chaleur

La Bretagne, la Normandie et les Pays de Loire ont eu chaud cet été. Très chaud parfois. Mais ce n’était rien comparé au reste de l’Hexagone et même de l’Europe. Préservées par leur climat océanique, les trois régions n’ont pas battu les records de 2003, communément appelée « année de la canicule ». « On a atteint 36 degrés fin juillet mais ça n’a pas duré », résume le climatologue.

Un soleil très généreux…

Assez logiquement, la douceur de l’année s’est accompagnée de longues périodes d’ensoleillement. On a dépassé les 2.000 heures à Rennes, là où la moyenne annuelle est plutôt de 1.700. Cela représente environ 30 jours de beau temps de plus par rapport à la normale.

La commune de Châteaubourg a vu la Vilaine déborder dans la nuit du 11 au 12 juin 2018, à l'Est de Rennes.
La commune de Châteaubourg a vu la Vilaine déborder dans la nuit du 11 au 12 juin 2018, à l'Est de Rennes. - C. Allain / 20 Minutes

… Et de la pluie aussi

La particularité de l’année 2018 réside sans doute dans son équilibre. Car s’il a souvent fait beau et chaud, le ciel s’est également appliqué à bien arroser les sols. Notamment en juin, où d’impressionnants orages ont fait débordé bon nombre de cours d’eau. « Des crues de la Vilaine en juin, c’est inédit. "On a parfois enregistré 100 mm de pluie en une journée. C’est plus que sur tout un mois ordinaire ", assure Franck Baraer. Après ces trombes d’eau, 565 communes de l’Ouest ont fait la demande de reconnaissance de catastrophe naturelle.