C’est l’heure du BIM: «Gilets jaunes» et rétropédalage, grogne des forces de l’ordre et Fleur Pellerin

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Emmanuel Macron et Edouard Philippe.
Emmanuel Macron et Edouard Philippe. — SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

« Gilets jaunes » : Matignon rétropédale et maintient finalement les mesures annoncées mi-novembre

Le gouvernement rétropédale. Alors que l’exécutif avait annoncé, ce mardi après-midi, qu’il souhaitait renoncer à une partie des mesures annoncées par Edouard Philippe mi-novembre, ces dernières seront finalement maintenues, a annoncé l’entourage du Premier ministre, Edouard Philippe, arguant une « discussion avec les parlementaires de la majorité ».

« Gilets jaunes » : Discussions entre syndicats policiers et Christophe Castaner suspendues jusqu’à mercredi

Lancé lundi par Alliance, rejoint depuis par Unité, le mot d’ordre « fermons les commissariats » est maintenu pour mercredi. Les discussions entre le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et les syndicats policiers qui réclament de meilleures conditions de vie et de travail dans le sillage de la mobilisation des « gilets jaunes » ont été suspendues mardi soir et reprendront donc le lendemain, ont annoncé les seconds.

L’ex-ministre de la Culture Fleur Pellerin visée par des soupçons de prise illégale d’intérêts

L’ex-ministre de la Culture Fleur Pellerin, reconvertie dans le privé, est soupçonnée de « prise illégale d’intérêts » pour avoir noué des contrats avec un géant du web sud-coréen qui fut l’un de ses interlocuteurs au gouvernement, selon un rapport administratif publié mercredi au Journal officiel. Dans ce rapport, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui a transmis un signalement au parquet, estime que Fleur Pellerin a « méconnu [ses] réserves en prenant pour client une entreprise privée avec laquelle elle avait conclu un contrat ou formulé un avis sur un contrat » dans le cadre de ses fonctions gouvernementales.