«Gilets jaunes» en Bretagne: Une guillotine retirée et des ronds-points évacués

GILETS JAUNES La gendarmerie a demandé aux manifestants de retirer une reproduction de guillotine à Redon...

C.A.
— 
Des gilets jaunes mobilisés ici à Bourgoin-Jallieu, le 16 décembre 2018.
Des gilets jaunes mobilisés ici à Bourgoin-Jallieu, le 16 décembre 2018. — SIPA

Elle a été retirée à la demande de la gendarmerie. La reproduction improvisée d’une guillotine a été enlevée d’un rond-point occupé par les « gilets jaunes » à Redon, rapporte Ouest-France. Les gendarmes avaient demandé aux occupants d’enlever l’objet lundi, ce qu’ils ont fait sans difficulté.

Installée depuis quelques jours sur le rond-point du Cap Nord, la guillotine n’a pas plu aux forces de l’ordre, qui ont réclamé sa destruction. Plusieurs exemples similaires ont été aperçus sur des barrages des « gilets jaunes » ailleurs en France.

Des tractopelles mobilisées

Ce mardi, plusieurs occupations ont été évacuées par les forces de l’ordre comme à Lannion ou Saint-Brieuc (Côtes d’Armor) où les gendarmes sont intervenus ce matin.

Des tractopelles ont été mobilisées pour déconstruire les abris de fortune érigés par les manifestants. Comme à Saint-Brieuc, l’évacuation s’est déroulée dans le calme. Le préfet des Côtes d’Armor avait appelé les « gilets jaunes » à évacuer les ronds-points lundi en fin de journée.