VIDEO. «Gilets jaunes»: L'auteur de la pancarte anti-Macron retouchée par France 3 saisit le CSA

PLAINTE Sur une pancarte tenue par l’un des manifestants, on pouvait lire un simple « Macron », alors que sur la photo originale, de l’AFP, apparaissait clairement « Macron Dégage »… 

Manon Aublanc

— 

Le Jt de France 3 du samedi 15 décembre.
Le Jt de France 3 du samedi 15 décembre. — Capture d'écran Twitter

Jean-Baptiste Reddé, l’auteur de la pancarte anti-Macron censurée par le JT de France 3, ce samedi, a annoncé qu’il avait déposé plainte auprès du CSA, ce lundi.

« J’ai porté plainte ce lundi auprès du CSA à propos de la censure pratiquée par France 3 Week-end concernant mon slogan "Macron Dégage" », a expliqué Jean-Baptiste Reddé, figure familière des manifestations parisiennes également connu sous le pseudonyme « Voltuan ». Le CSA, de son côté, a confirmé avoir reçu cette saisine.

France 3 a plaidé « l’erreur humaine »

La photo, prise par un photographe de l’AFP et où l’on voit un « gilet jaune » brandir une pancarte « Macron Dégage », a été retouchée lors de sa diffusion télévisée au JT de 19 heures de France 3 samedi, et l’on y voit uniquement « Macron ».

Face au tollé suscité par cette retouche sur les réseaux sociaux, le JT du week-end de France 3 et le directeur de l’information de France Télévisions Yannick Letranchant se sont excusés sur Twitter, plaidant « l’erreur humaine ».

Une « faute professionnelle inexcusable » pour le SNJ de France Télévisions

La retouche a également suscité une vive colère en interne, le syndicat SNJ de France Télévisions dénonçant une « faute professionnelle inexcusable » et demandant à être reçu « dans les plus brefs délais par la direction ».

« Nous exigeons d’entendre de vive voix ses explications et les mesures qu’elle compte prendre pour éviter que ces faits ne se reproduisent », écrit le syndicat dans un communiqué. « Quid de la responsabilité de la rédaction en chef ? », s’est interrogée pour sa part la section FO de France Télé, exigeant une enquête interne.