Attentat à Strasbourg: Un proche de Cherif Chekatt présenté à un juge

TERRORISME Cet homme, connu pour des affaires de droit commun, est soupçonné d’avoir aidé le terroriste à se procurer une arme…

Thibaut Chevillard

— 

Des fleurs dans le marché de Noël de Strasbourg pour rendre hommage aux victimes de l'attentat. Photo by Patrick HERTZOG / AFP.
Des fleurs dans le marché de Noël de Strasbourg pour rendre hommage aux victimes de l'attentat. Photo by Patrick HERTZOG / AFP. — AFP

Cherif Chekatt a-t-il bénéficié de complicité​ ? Alors que le terroriste, qui a tué cinq personnes et blessé une dizaine d’autres  le 11 décembre à Strasbourg, a été tué jeudi soir par la police, les enquêteurs tentent de savoir s’il a été aidé dans son passage à l’acte. Un de ses proches, placé en garde à vue la semaine dernière, a été déféré ce lundi au parquet de Paris en vue de sa mise en examen, a appris 20 Minutes auprès du parquet de Paris.

Il va être présenté à un juge d’instruction dans le cadre d’une information judiciaire ouverte des chefs d’assassinats et tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste, tentatives d’assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste, menace de mort en relation avec une entreprise terroriste, association de malfaiteurs terroristes criminelle, acquisition, détention et cession d’armes de catégorie A ou B par au moins deux personnes en relation avec une entreprise terroriste.

Un rôle dans la fourniture de l’arme

Cet homme, qui a été en prison avec le terroriste strasbourgeois, est « soupçonné d’avoir joué un rôle dans la fourniture de l’arme à feu utilisée par Cherif Chekatt », un revolver très ancien de calibre 8 mm, indique à 20 Minutes une source proche du dossier. Son placement en détention provisoire a été requis. Selon une source policière, le suspect n’est pas radicalisé, contrairement à Cherif Chekatt. En revanche, il est très connu pour des affaires de droit commun.