Le fils de l'otage Sophie Pétronin tacle Emmanuel Macron qui aurait refusé une «proposition inespérée»

OTAGE Le fils de Sophie Pétronin, retenue en otage depuis bientôt deux ans, reproche à Emmanuel Macron son attitude inflexible sur le dossier de sa mère…

JLD

— 

Sébastien Chadaud-Pétronin.
Sébastien Chadaud-Pétronin. — MEHDI FEDOUACH / AFP

Bientôt deux ans que Sophie Pétronin est retenue en otage par un groupe terroriste lié à Al-Qaida. Depuis l'enlèvement de cette femme humanitaire au Mali le 24 décembre 2016, son fils, Sébastien Chadaud-Pétronin, ne cesse de multiplier les allers-retours au Sahel dans l’espoir d’acquérir sa libération.

« Ma petite maman, je ne t’abandonnerai jamais »

Il affirme qu’il était porteur d’une « proposition inespérée » que le gouvernement français aurait, selon lui, refusée. Invité de RTL, il a indiqué qu'il ne digérait pas cette décision : « Je dirais au Président Macron que c’est ce côté implacable, c’est le mépris qu’il affiche qui lui pose problème aujourd’hui. Que ce soit sur le dossier de ma mère, du Nord Mali, dans son rapport avec la France et les Français, les « gilets jaunes », (…) on se heurte à un mur du mépris. »

« Il a pris des décisions, se tient sur ses positions, n’envisage aucune négociation, aucune discussion ou avancée, je pense qu’il va au-devant de problèmes, il ne résoudra rien de cette manière-là », a-t-il ajouté. « Je mène un combat qui, à mon avis, est perdu d’avance, mais je continue ce combat avec toujours la même détermination, parce que, au-delà de ce que peuvent penser les djihadistes, de ce que peut penser le président Macron, ses ministres, au-delà de ce que moi-même je pense, mon rôle dans cette histoire, c’est de lui dire : 'Ma petite maman, je suis là, je n'abandonnerai jamais. En tout cas, je ne t’abandonnerai jamais.' »