VIDEO. Attentat à Strasbourg: Cherif Chekatt a été abattu par la police dans le quartier du Neudorf

TERRORISME Le principal suspect de l’attentat de Strasbourg a été neutralisé ce jeudi soir par la police après deux jours de traque…

VRB avec AFP

— 

L'auteur-présumé de l'attentat de Strasbourg, Cherif Chekatt, a été abattu par la police le 13 décembre 2018 dans le quartier de Neudorf, à Strasbourg.
L'auteur-présumé de l'attentat de Strasbourg, Cherif Chekatt, a été abattu par la police le 13 décembre 2018 dans le quartier de Neudorf, à Strasbourg. — POLICE
  • Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat de mardi contre le marché de Noël à Strasbourg, a été tué par la police ce jeudi soir dans le quartier Neudorf.
  • L'homme a été abattu au 74 rue du Lazaret où un très important dispositif de police a été déployé, a-t-on précisé de même source.
  • Plus de 700 membres des forces de l'ordre étaient à sa recherche depuis l'attentat et plusieurs opérations de police avaient déjà eu lieu au Neudorf, quartier du sud de Strasbourg, où Cherif Chekatt a grandi.

Cherif Chekatt, l’auteur de l’attentat de mardi contre le marché de Noël à Strasbourg, a été abattu par la police ce jeudi soir dans le quartier Neudorf, a-t-on appris de source proche du dossier. L’homme a été abattu au 74 rue du Lazaret où un très important dispositif de police a été déployé, a-t-on précisé de même source.

Le suspect a été repéré vers 21 heures par un équipage de la « brigade spécialisée de terrain » alors qu’il « déambulait » dans la rue. Ils ont tenté de l’interpeller mais il « s’est retourné, faisant face aux fonctionnaires de police en tirant. Ils ont alors immédiatement riposté et ont neutralisé l’assaillant », a précisé le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, qui s’est rendu sur place.

Repéré par une jeune femme

Cherif Chekatt avait été repéré ce jeudi après-midi par une femme qui avait remarqué qu’il ressemblait au fugitif et qu’il était blessé au bras, a-t-on appris de source proche de l’enquête. Cette femme l’avait ensuite signalé à la police, répondant à un appel à témoins qui avait été lancé mercredi soir, a-t-on précisé de même source.

Selon un communiqué du média de propagande Amaq, cité par le groupe de surveillance des réseaux extrémistes SITE, Cherif Chekatt « faisait partie des soldats de l’organisation Etat islamique. D'après ce communiqué, « il a mené cette opération en réponse à l’appel à viser les citoyens (des pays) de la coalition internationale », qui combat Daesh en Syrie et en Irak.