Mouvement des lycéens: Beaucoup moins de mobilisation ce mercredi

LYCEENS Après deux journées de forte mobilisation lundi et mardi, le mouvement lycéen s’est considérablement essoufflé ce mercredi. Pas de quoi démobiliser les syndicats…

JLD

— 

Blocage du lycée Les Bourdonnières à Nantes.
Blocage du lycée Les Bourdonnières à Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Les lycéens étaient moins mobilisés ce mercredi. Le ministère de l’Education nationale n’a recensé que 80 établissements perturbés (pour un total de 2.400 lycées publics dans le pays), dont une vingtaine entièrement bloqués. Lundi et mardi, près de 500 lycées étaient perturbés, et une soixantaine bloqués.

Mais ce coup de mou ne décourage pas les organisations. Plusieurs syndicats lycéens (UNL-National, UNL-SD), étudiants (Unef, Solidaires), enseignants (Snes-FSU, Snesup-FSU, Sud Education etc.) ont appelé à la grève et à manifester vendredi 14 décembre.

Le mouvement lycéen proteste contre la réforme du bac, avec une part de contrôle continu dans les notes de l’examen, contre la plateforme d’accès à l’enseignement supérieur Parcoursup et le service national universel (SNU).