«Gilets Jaunes» à Saint-Etienne: Une consultation citoyenne mise en place par la mairie

MOBILISATION Le maire a annoncé que des «cahiers de doléances» seraient disponibles à partir de lundi...

Caroline Girardon

— 

Le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau, ici en mars 2016 à Saint-Denis.
Le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau, ici en mars 2016 à Saint-Denis. — WITT/SIPA

Alors que Saint-Etienne panse ses plaies après les violents débordements survenus samedi en centre-ville, une « consultation citoyenne » sera mise en place dès ce lundi à l’initiative de Gaël Perdriau, le maire. Des « cahiers de doléances » seront à disposition des habitants en mairie afin qu’ils fassent remonter leurs avis. Et pour que le chef de l’Etat entende « certaines revendications légitimes des « gilets Jaunes ».

« Le mouvement des gilets jaunes, par sa nouveauté et son intensité désarçonne un gouvernement incapable, depuis maintenant plus de trois semaines, de prendre la mesure de la colère de la Nation », justifie l’élu, ajoutant : « Le mal est profond et le président de la République refuse de le voir. »

Ces cahiers seront ensuite envoyés à Emmanuel Macron. Sous l’Ancien régime, les cahiers de doléances étaient des registres dans lesquels les assemblées, chargées d’élire les députés aux Etats généraux, notaient leurs observations, leurs souhaits ou leurs protestations adressées au roi.