«Gilets jaunes»: Le syndicat Solidaires refuse d'aller à l'Élysée

SOCIAL Le syndicat ne veut pas se prêter au «plan de communication» du gouvernement...

20 Minutes avec AFP

— 

Photo d'illustration de l'Elysée, en octobre 2018.
Photo d'illustration de l'Elysée, en octobre 2018. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Le syndicat Solidaires a annoncé dimanche qu’il ne se rendrait pas lundi à l’Élysée où il a été convié avec les autres syndicats de salariés en pleine crise des « gilets jaunes », afin de ne pas se prêter au « plan de communication » selon lui du gouvernement.

« Nous ne pensons pas que dans cette période le rôle des organisations syndicales soit de "discuter" avec un président et un gouvernement aux abois, alors même que des centaines de personnes sont encore en détention pour simplement avoir voulu manifester contre la politique de ceux qui nous invitent à discuter », a déclaré le syndicat dans un communiqué. Il a précisé ne pas vouloir se « substituer à celles et ceux qui se mobilisent depuis plusieurs semaines », en référence au mouvement des « gilets jaunes ».

Solidaires et la CGT avaient déjà refusé de se rendre au ministère du Travail

Le président Emmanuel Macron doit recevoir lundi à 10h, les présidents du Sénat, de l’Assemblée nationale et du Conseil économique, social et environnemental, ainsi que les associations d’élus et les organisations syndicales et patronales.

Solidaires avait déjà refusé, comme la CGT, de se rendre vendredi au ministère du Travail où plusieurs ministres recevaient les partenaires sociaux pour discuter de cinq thèmes : les transports, le pouvoir d’achat, la fiscalité, l’accessibilité des transports publics et le logement.