«Gilets jaunes»: Francis Lalanne souhaite financer une liste du mouvement aux élections européennes

VOTE Le chanteur veut investir et s'investir pour que les «gilets jaunes» puissent faire campagne et répondent au conflit «par le vote»...

B.V.

— 

Francis Lalanne, le futur leader des gilets jaunes
Francis Lalanne, le futur leader des gilets jaunes — BALTEL/SIPA

Francis Lalanne ne lâche pas les « gilets jaunes ». Au contraire, même. Dans une lettre ouverte coécrite avec Jean-Marc Governatori, cosecrétaire de l’Alliance écologiste indépendante publiée vendredi, le chanteur veut s’engager personnellement dans le mouvement. Et financièrement, même, puisque les deux hommes proposent de venir en aide aux « gilets jaunes » à hauteur de 800.000 euros afin de leur permettre de présenter une liste aux prochaines élections européennes, dans cinq mois, rapporte Nice-Matin.

« Je propose de financer et structurer ce mouvement pour mettre fin à une violence légitime mais contre-productive en transformant l’essai par la voie des urnes, la révolte par le vote », explique le chanteur, très engagé politiquement, à France Bleu.

« Je garantis aux gilets jaunes la possibilité d’aller devant le peuple, poursuit Jean-Marc Governatori dans les colonnes de Nice-Matin. À notre avis, la meilleure réponse au conflit, c’est le vote, la seule issue, la seule sortie efficace à l’impasse. L’homme politique ne comprend que le rapport de force politique. Il faut obtenir par les urnes et non par la violence. Francis et moi avons été très choqués par les événements qui ont embrasé Paris ».

Repeindre la France en jaune

Toujours dans le quotidien niçois, Governatori explique les idées derrière le mouvement : « Sortir du consumérisme, d’aller vers une implication des citoyens, une autonomie, une coopération. On est obsédé par la croissance économique, qui n’est pas la solution, mais le problème. »

Pour Francis Lalanne, l’objectif est désormais de « constituer une liste indépendante "gilets jaunes" aux européennes et que 30 d’entre eux soient élus. Gagner les élections européennes, puis les régionales et les législatives pour repeindre la France en jaune ».