Blocage des lycées: Douze interpellations et de violents débordements à Saint-Etienne

VIOLENCE Une manifestation de lycéens a de nouveau dérapé ce vendredi matin à Saint-Etienne, dans la Loire...

20 Minutes avec AFP

— 

Des violences ont éclaté ce vendredi à Saint-Etienne lors d'une manifestation de lycéens. Illustration.
Des violences ont éclaté ce vendredi à Saint-Etienne lors d'une manifestation de lycéens. Illustration. — E. Frisullo / 20 Minutes

Douze jeunes hommes ont été interpellés et placés en garde à vue vendredi matin lors d’une manifestation de lycéens à Saint-Etienne (Loire)​, théâtre de violences pour le deuxième jour consécutif, a-t-on appris auprès du parquet de la ville.

Parmi ces douze personnes placées en garde à vue - mineures pour la plupart - au commissariat central de la ville, cinq vont être poursuivies pour violence avec armes après avoir jeté des projectiles en direction des forces de l’ordre. Les sept autres, qui vont être remis en liberté, feront l’objet de contraventions pour avoir défilé le visage masqué, a indiqué le procureur de la République David Charmatz.

De nombreux commerces fermés

La police avait été déployée tôt le matin pour tenter d’empêcher les dégradations de mobilier urbain et de commerces constatées la veille. Les pompiers ont été également envoyés sur place pour éteindre des incendies allumés sur la voie publique.

La municipalité a décidé le démontage de certaines décorations de Noël pour éviter leur destruction. De nombreux commerçants avaient à nouveau baissé leur rideau vendredi pour éviter d’être dévalisés comme l’avait été la veille un revendeur Apple.

Par ailleurs, en prévision de la manifestation des « gilets jaunes », le maire LR de la ville, Gaël Perdriau, a renouvelé « solennellement [sa] demande auprès du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner d’annuler, samedi, la fête des Lumières à Lyon ».