«Gilets jaunes» à Paris: Les autorités appellent les commerces des Champs-Elysées «à fermer» samedi

MANIFESTATION Après les dégradations des derniers week-ends sur les Champs-Elysées, la préfecture de police de Paris conseille aux commerces de « sensibiliser les personnels sur les risques encourus », samedi…

F.H. avec AFP

— 

Une vitrine d'un commerce des Champs-Elysées cassée et taguée lors de l'«acte 3» de la mobilisation des «gilets jaunes» à Paris, le 1er décembre.
Une vitrine d'un commerce des Champs-Elysées cassée et taguée lors de l'«acte 3» de la mobilisation des «gilets jaunes» à Paris, le 1er décembre. — Yann Bohac/SIPA

Des boutiques vandalisées et pillés. Lors des actes 2 et 3 de la mobilisation des « gilets jaunes » sur les Champs-Elysées, plusieurs magasins ont été mis à sac. Avant l’acte 4 de ce samedi, la préfecture de police de Paris a averti les commerces de l’avenue des risques encourus​.

Ils ont été appelés par les autorités à « fermer [leurs] portes et accès » au cours de la quatrième grande journée de manifestations des « gilets jaunes » samedi. Les commerçants sont invités « à sensibiliser leurs personnels sur les risques encourus », est-il indiqué dans une feuille d’avis adressée par la préfecture de police aux commerçants, consultée par l’AFP.

Après les heurts du 1er décembre, Anne Hidalgo, la maire de Paris, avait estimé à 4 millions d’euros les dégâts dans la capitale.