VIDEO. Laurent Wauquiez en «gilet jaune»? Un iPhoneX met à mal sa défense

OUPS Sur les réseaux sociaux, une photo montre le chef de file des Républicains en « gilet jaune », le 24 novembre dernier, une « fake news » selon son équipe…

L.Br.

— 

Laurent Wauquiez, président des Républicains, le 6 décembre 2018.
Laurent Wauquiez, président des Républicains, le 6 décembre 2018. — AFP

« Je n’ai jamais porté le gilet jaune en soutien aux manifestants ». Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes, a dû s’expliquer sur cette phrase sur Europe 1 ce jeudi.

Laurent Wauquiez était formel : il n’a jamais porté de gilet jaune, a-t-il affirmé sur France 2 mercredi. Pourtant, sur les réseaux sociaux, une photo que les internautes datent du 24 novembre le montre arborant la désormais célèbre chasuble. Après l’incendie de la préfecture du Puy-en-Velay lors de la manifestation locale des « gilets jaunes » samedi, le chef de file des Républicains a souhaité se désolidariser du mouvement.

Un iPhone sorti en 2017

Même les jeunes Républicains du Puy-de-Dôme sont venus à sa rescousse sur les réseaux sociaux, affirme BFMTV. « La photo en question date de 2012 (liquidation de Fontanille) réutilisée pour illustrer la manif du Puy-en-Velay. Quand c’est l’opposition on peut désinformer, aucun problème ! », pouvait-on lire sur Twitter dans un tweet supprimé depuis.

Problème : l’argumentaire de Laurent Wauquiez tombe à l’eau à cause… d’un iPhoneX. Sur la photo de Laurent Wauquiez diffusée sur Twitter, on peut voir à l’arrière-plan une femme en « gilet jaune » brandissant un iPhone X. Ce modèle est sorti en 2017, soit cinq ans après la date à laquelle la photo est supposée avoir été prise.

Interrogé à ce sujet sur Europe 1 ce jeudi, Laurent Wauquiez adopte une nouvelle ligne de défense : la perte de mémoire. « Lors d’une rencontre au Puy-en-Velay, pendant 5 minutes je pense, j’ai échangé avec un groupe de "gilets jaunes" qui m’a demandé de le porter, ce que j’ai accepté pour montrer mon soutien (…) J’avais oublié cet épisode après avoir rencontré de multiples fois les "gilets jaunes" au cours des dernières semaines », a-t-il précisé.