«Gilets jaunes»: Qui est Jean-François Barnaba? Sans mission depuis dix ans mais rémunéré 2.600 net par mois

MOBILISATION C'est un invité régulier des plateaux de télé...

C. Ape.

— 

Des «gilets jaunes» manifestent sur le Vieux-Port à Marseille le 1er décembre 2018
Des «gilets jaunes» manifestent sur le Vieux-Port à Marseille le 1er décembre 2018 — CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

Son visage ne vous est peut-être pas inconnu. Jean-François Barnaba « gilet jaune » de l’Indre, est régulièrement l’invité des plateaux de télé pour parler du mouvement. Dimanche soir, il était sur le plateau de L’Emission politique, sur France 2. Problème, sa récente et relative notoriété lui ont valu de voir son profil scruté de près.

Comme l’ont découvert l’émission Quotidien et L’Obs, l’homme âgé de 62 ans a beaucoup de temps libre pour répondre aux sollicitations des médias. Jean-François Barnaba est fonctionnaire, mais sans mission depuis près d’une décennie. Un statut particulier appelé FMPE : fonctionnaire momentanément privé d’emploi. Selon L’Obs, le principal concerné est le premier à regretter cette situation.

« Actuellement privé d’emploi car en conflit avec sa hiérarchie »

L’administration de l’Indre, d’où est originaire Jean-François Barnaba, indique qu’il serait le seul fonctionnaire du département à vivre cette situation. Néanmoins, l’homme est toujours payé 2.600 net par mois en sa qualité de fonctionnaire territorial.

Jean-François Barnaba explique de son côté à Quotidien être « actuellement privé d’emploi car en conflit avec sa hiérarchie ». Malgré un profil quelque peu éloigné de celui d’autres « gilets jaunes », l’homme affirme vouloir continuer de participer au mouvement. Mais aussi à le représenter. « Cette médiatisation, ça me donne une responsabilité, je ne peux pas disparaître du jour au lendemain », a-t-il ainsi confié à Quotidien.