Les infos immanquables du jour: Grève des routiers, hausse du Smic et porno sur Tumblr

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce mercredi 5 décembre...

Benjamin Chapon

— 

Edouard Philippe.
Edouard Philippe. — CHAMUSSY/SIPA

Que vous soyez à Châteauroux ou Nogent-le-Rotrou, c’est l’heure des immanquables.

L’article le plus partagé du jour : Les fédérations CGT et FO de routiers appellent à une grève illimitée à partir de dimanche soir

Les routiers s’en mêlent. Après les mesures annoncées par le Premier ministre, Edouard Philippe, qualifiées de « miettes » par les organisations syndicales, les fédérations CGT et FO du secteur du transport routier ont appelé à la grève à partir de dimanche soir 22 heures et pour une durée indéterminée afin de défendre le pouvoir d’achat. Les deux syndicats sont par ailleurs mécontents d’une récente décision du Conseil d’État qui a annulé les dispositions d’un décret de 2016 fixant des majorations de 25 % et 50 % aux heures supplémentaires des chauffeurs routiers.

Le ministère des Transports a immédiatement réagi : « les deux organisations syndicales concernées prennent un mauvais prétexte pour lancer un appel à une grève qui n’a aucune raison d’être », affirme-t-il dans un communiqué, alors que le gouvernement est englué dans le conflit des gilets jaunes.

L’article le plus lu du jour : Non, le Smic ne va pas augmenter de 3% au 1er janvier 2019

« Nous constaterons une hausse de 3 % du Smic net au 1er janvier », soit l'« une des plus importantes de ces vingt-cinq dernières années », a déclaré Edouard Philippe, ce mardi, lors des annonces du gouvernement pour calmer la grogne des « gilets jaunes ». Mais les smicards ne verront pas réellement une hausse de 3 % au bas de leur fiche de paie.

Au 1er janvier prochain, le Smic sera revalorisé d’environ 1,8 %, soit la hausse mécanique calculée selon l’inflation. Autrement dit, aucun coup de pouce. En réalité le Premier ministre intègre dans son calcul, la disparition des cotisations salariales, intervenue début octobre, et la hausse de la « prime d’activité », passée de 531,51 euros à 551,51 euros.

Pourtant, de nombreuses personnalités politiques avaient réclamé une revalorisation significative du Smic. « On ne peut pas vivre avec ça », avait déclaré mi-novembre, Philippe Martinez, le patron de la CGT. Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France avait demandé, en juin dernier, une hausse de « 20 % » pour que « le travail permette de mieux gagner sa vie », arguant qu’un « électrochoc de 10, 15 ou 20 % » était nécessaire.

L’article le plus à lire du jour : La fin du porno sur Tumblr «est un recul pour Internet»

Tumblr fait la chasse au porno. La plateforme de microblogging créée en 2007 a annoncé lundi qu’elle bannirait de ses pages, dès le 17 décembre, les contenus « adultes ». « Laissez les gens poster du porno, c’est dans 9 cas sur 10 la raison pour laquelle ils se rendent sur ce site », avance une pétition qui a rassemblé quelque 334.000 signatures en deux jours.

Stephen des Aulnois, créateur et rédacteur en chef du Tag Parfait, site spécialisé dans la culture porno a expliqué à 20 Minutes les enjeux et les potentielles conséquences de la décision radicale de Tumblr. « Il y avait une liberté qui donnait une certaine créativité. Il y avait une profusion d’idées. Une sous-culture s’est développée à travers cette plateforme. »