Fête des lumières à Lyon: Un gros dispositif de sécurité prévu sur le périmètre des festivités

SECURITE Dès jeudi soir, 1.200 forces de l’ordre et secours seront mobilisés à Lyon pour assurer la sécurité lors de la Fête des lumières. Un dispositif détaillé ce mercredi par la mairie et la préfecture…

Elisa Frisullo

— 

Des gendarmes et policiers seront notamment sur le terrain, chaque soir pendant la fête des lumières de Lyon.
Des gendarmes et policiers seront notamment sur le terrain, chaque soir pendant la fête des lumières de Lyon. — J.P Ksiazek / AFP
  • La Fête des lumières débute jeudi soir et pour quatre jours à Lyon, dans un contexte marqué notamment par la mobilisation des « gilets jaunes ».
  • Comme l’an passé, un vaste dispositif de sécurité est prévu sur le périmètre de la fête.
  • Au moins 1.200 forces de l’ordre et secours seront sur le pont jusqu’à la fin des festivités prévues dimanche soir.

« Ce dispositif permettra à cet événement de rester une fête. » Le préfet du Rhône Pascal Mailhos a détaillé ce mercredi aux côtés du maire de Lyon Gérard Collomb le dispositif de sécurité prévu pendant les quatre jours de la Fête des lumières. Un événement qui devrait attirer des centaines de milliers de spectateurs dans le centre de Lyon, dès jeudi soir et jusqu’à dimanche.

« Cette édition 2018 se déroulera dans un contexte singulier, marqué par le risque terroriste, la mobilisation des “gilets jaunes” et la marche pour le climat », a souligné le préfet. « Il faut pouvoir rassembler, pacifier, de manière à ce que la Fête des lumières puisse avoir lieu dans les conditions habituelles », a ajouté Gérard Collomb, rappelant l’importance de cet événement pour les Lyonnais, les touristes, les 80 artistes et les 80 entreprises partenaires.

Un dispositif adaptable en fonction des événements

Si pour l’heure, aucune manifestation des “gilets jaunes” n’a été déclarée en préfecture pour samedi, les récents débordements observés dans plusieurs villes de France sont dans tous les esprits. Les autorités en ont forcément tenu compte mais ont présenté un plan de sécurité similaire aux années précédentes. « Ce dispositif est complet, adaptable et évolutif », a toutefois prévenu Pascal Mailhos, précisant, qu’en cas de problème, des effectifs supplémentaires seraient mobilisés.

Dès jeudi soir, le plan ORSEC sera activé par la préfecture du Rhône pour coordonner les 1.200 forces de l’ordre et personnels de secours sur le pont les soirs de fête. Comme lors de la précédente édition, un vaste périmètre de sécurité sera déployé dès ce 6 décembre dans l’hypercentre autour des principales animations. Trente-huit points d’entrées permettront aux spectateurs d’accéder à cette zone, interdite au stationnement et à la circulation, et surveillée par 237 agents de sécurité privés et 200 policiers municipaux. « Ils filtreront le public, effectueront des contrôles visuels, des palpations et des fouilles de sacs », a détaillé le préfet du Rhône.

« J’en appelle à la vigilance, au civisme et aux responsabilités », lance le préfet

Deux cents hommes du réseau Sentinelles sillonneront le centre-ville et des forces mobiles se tiendront prêtes à intervenir en cas de problème. Pour assurer la protection du public dans le cadre de la lutte antiterroriste, 103 policiers du Raid, de la Brigade de recherche et d’intervention et de la Bac sont également prévus. Par ailleurs, 160 pompiers, deux équipes du Smur seront présents ainsi que 89 policiers nationaux, affectés à la circulation. Plus de 1.800 agents TCL seront chargés de guider les spectateurs et de sécuriser le réseau.

« J’en appelle à la vigilance, au civisme et aux responsabilités de chacun lors des événements qui se dérouleront à Lyon pendant ces prochains jours », a insisté le préfet, rappelant au public les conseils de base pour une déambulation réussie. Il est vivement recommandé de venir sans sac, de suivre les cheminements piétons, de respecter les consignes de sécurité, de privilégier les TCL, pour les trajets un peu longs, et la marche pour les courtes distances.