«Gilets jaunes» en Bretagne: Le blocage levé aux dépôts pétroliers de Brest et Lorient

CARBURANT La situation devrait revenir à la normale dans les stations-service de la région…

J.G. avec AFP

— 

Le dépôt pétrolier de Brest était bloqué depuis une semaine par des professionnels du BTP et des «Gilets jaunes».
Le dépôt pétrolier de Brest était bloqué depuis une semaine par des professionnels du BTP et des «Gilets jaunes». — F. Tanneau / AFP

Les dépôts pétroliers de Brest et de Lorient vont de nouveau pouvoir être ravitaillés ce mercredi. Mardi en fin d’après-midi, les entrepreneurs indépendants de travaux publics et les «Gilets jaunes» ont levé le blocage des dépôts après les annonces du Premier ministre Edouard Philippe. C’est le dépôt pétrolier de Brest, bloqué depuis une semaine, qui a d’abord été libéré mardi après-midi avant celui de Lorient en fin de journée.

A court terme, la levée du blocage devrait permettre un retour à la normale dans les stations-service de la région où la pénurie des carburants commençait mardi à gagner du terrain, notamment dans le Morbihan et les Côtes d’Armor, après avoir démarré lundi dans le Finistère.

Malgré les annonces, les manifestants restent vigilants

La levée du blocage ne signifie pas pour autant la fin du mouvement. Saluant « l’effort de l’Etat », les manifestants restent toutefois vigilants. « On juge satisfaisant le moratoire de six mois », a expliqué Julien Camblan, artisan-terrassier à Brest, se disant prêt à « revenir » au bout de six mois si le tarif réduit du gazole non routier (GNR) est supprimé.

La mesure, qui figure dans l’article 19 du projet de loi de finances devait supprimer le tarif réduit de taxe intérieure de consommation (TICPE) sur le GNR le 1er janvier 2019. Jacline Mouraud, figure bretonne des «Gilets jaunes», considère quant à elle que les annonces du Premier ministre « vont dans le bon sens » mais craint « qu’il ne soit trop tard ».