VIDEO. «Gilets jaunes»: Pour sortir de la crise, il faut aussi «rétablir l'ISF», estiment des internautes

VOUS TEMOIGNEZ Face à l'ampleur du mouvement des «gilets jaunes», les internautes de «20 Minutes» proposent des solutions...

M.B.

— 

La réforme de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) entrera en vigueur dès 2018.
La réforme de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) entrera en vigueur dès 2018. — ALLILI/SIPA
  • Le conflit entre le gouvernement et les « gilets jaunes » se durcit.
  • Les internautes de 20 Minutes partagent leurs solutions.
  • Mesures fiscales ou encore institutionnelles, les idées ne manquent pas.

Des idées à la pelle. Pour sortir de la crise qui oppose les «gilets jaunes» et le gouvernement, les internautes de 20 Minutes ont multiplié les propositions à la suite de la publication de notre appel à témoignages.

Une chose est sûre, elles vont bien au-delà des quelques annonces dégainées ce mardi par Edouard Philippe prévoyant notamment un moratoire de six mois sur la hausse de la taxe carbone, sur l’essence, le fioul et le diesel ou encore la convergence de la fiscalité du diesel avec celle de l’essence. Même si c’est déjà « une bonne chose », explique Céline pour qui le principal problème, « c’est la TVA qui est très élevée et qui impacte plus le porte-monnaie des classes les moins aisées ».

Faire le ménage dans les niches fiscales

D’autres internautes plaident pour une baisse des cotisations sociales et patronales, relever le niveau du Smic et les pensions des petites retraites. « Les revendications sont très hétérogènes mais le ciment commun est le faible niveau de vie, la précarité, la vie chère », analyse Emmanuel. Pour financer ces mesures, Alain suggère de faire le ménage dans le maquis de niches fiscales qui entraîne un manque à gagner de 100 milliards d’euros selon la Cour des comptes.

Le rétablissement de l’impôt sur la fortune (ISF) est également mis en avant. Une mesure « de justice sociale », plaide Emmanuel. En effet, la transformation de l’ISF l’an dernier en « impôt sur la fortune immobilière » devrait entraîner une perte de recettes pour les caisses de l'Etat de trois milliards d’euros par an​. Face à la fronde des « gilets jaunes », la majorité a d’ailleurs fait savoir qu’une mission d’évaluation de cette réforme fiscale va être lancée « dans les jours ou les semaines qui viennent ».

« Nos politiques sont totalement déconnectés de la réalité »

Mais au-delà de la fiscalité, d’autres revendications plus institutionnelles se font jour. Simon aimerait que les Français soient consultés sur le modèle social qu’ils souhaitent, mais aussi sur la possible destitution du Président de la République et du gouvernement, de l’Assemblée nationale… Alain partage l’une des revendications des « gilets jaunes » : la suppression du Sénat. « Nos politiques sont totalement déconnectés de la réalité », enchaîne Céline qui souhaite une baisse de leurs revenus. Des propositions qui traduisent plus que jamais une crise profonde de représentativité. Et le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, n’y échappe pas. « Notre président a montré beaucoup de mépris envers les Français, des excuses et plus de considération à l’avenir seraient appréciés ! », avance Céline.