Les infos immanquables du jour: Lycées bloqués, ras-le-bol contre la politique fiscale et violences à Paris

ACTU Ce qu'il ne fallait pas rater dans l'actu de ce lundi 3 décembre 2018...

M.B.

— 

L'arc de Triomphe a été saccagé samedi 1er décembre lors du troisième rassemblement des «gilets jaunes» à Paris.
L'arc de Triomphe a été saccagé samedi 1er décembre lors du troisième rassemblement des «gilets jaunes» à Paris. — Thibault Camus/AP/SIPA

Il y a beaucoup de « gilets jaunes » dans ces immanquables. Mais pas que. Alors que vous soyez à Joué-lès-Tours ou à Miribel, voici votre rendez-vous préféré de début de soirée.

L’article le plus lu du jour : Plus d'une centaine de lycées bloqués totalement ou partiellement

La colère monte aussi chez les lycéens qui protestent contre la réforme du baccalauréat et de Parcoursup. Plus d’une centaine de lycées étaient bloqués totalement ou partiellement, ce matin en France, selon le ministère de l’Education nationale​. Un mouvement qui a de quoi inquiéter le gouvernement alors que la fronde des « gilets jaunes » ne faiblit pas. Y a-t-il un risque de contagion de la grogne sociale à la jeunesse ?  La réponse par ici. 

L’article le plus partagé du jour : Et voici les cadors du pull moche, champions du monde du kitsch

Les pulls moches ont leurs champions. Ils ont été désignés ce week-end à Albi, lors d’un concours très décalé. Attention, ça vaut le coup d’œil. A savourer dans cet article.

 

L’interview à lire du jour : 

Une population hétérogène avec des points communs. Les « gilets jaunes », qui agitent la France depuis mi-novembre, ont le sentiment que leurs conditions de vie se sont détériorées ces dernières années et se sentent victimes de la politique fiscale des derniers gouvernements. Le sociologue Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités revient sur les racines de ce malaise social. A découvrir par là.

L’article à lire du jour : Dégradations de l’Arc de Triomphe, vol de fusil d’assaut, viol... Comment sont menées les investigations après la journée de samedi?

Son visage à demi explosé est devenu le symbole des dégradations de samedi. Et qu’importe que le buste de Marianne vandalisé dans l’Arc de Triomphe ne soit qu’un moulage, il illustre les débordements qu’a connus la capitale en marge de la dernière manifestation des gilets jaunes. Et les chiffres donnent le tournis. 412 interpellations, 363 gardes à vues, dont 32 mineurs et au moins 57 comparutions immédiates rien qu’à Paris ce lundi. On vous explique comment les investigations vont se dérouler.