«Gilets jaunes» à Toulouse: Un manifestant, blessé samedi, dans un état critique

MANIFESTATION Un jeune manifestant a été grièvement blessé samedi lors de la manifestation des «gilets jaunes». Il a été plongé dans un coma artificiel selon sa famille…

B.C.

— 

Le cortège des "gilets jaunes" samedi 1er décembre à Toulouse
Le cortège des "gilets jaunes" samedi 1er décembre à Toulouse — F. Scheiber / SIPA

Un homme se trouve depuis ce week-end dans un état très critique à l’hôpital Purpan de Toulouse. Ce jeune gilet jaune manifestait du côté de la gare Matabiau, samedi dernier, lorsque les forces de l’ordre ont tiré des gaz lacrymogènes et chargé les manifestants.

Selon le témoignage posté par sa mère sur Facebook, il aurait reçu un tir de Flash-Ball en pleine tête. Blessé au visage, la tête en sang, il a été hospitalisé. Selon les indications des médecins, il a été victime d’un traumatisme crânien sévère et a dû être plongé dans un coma artificiel pour quinze jours.

« Une victime a été transportée au CHU de Purpan sans indication de gravité. Son état s’est aggravé dimanche de façon critique. Il est hospitalisé en neurochirurgie », confirme sans plus de précision la préfecture de la Haute-Garonne qui fait état de 58 blessés dont 47 policiers à l’issue de la manifestation.

Dépôt de plainte

La sœur du manifestant de 28 ans a indiqué auprès de nos confrères de France 3 Occitanie​ que sa famille comptait porter plainte.

Le parquet de Toulouse indique de son côté qu’une enquête est désormais en cours.

Sur Facebook, sa mère critique l’attitude d’Emmanuel Macron. « Si vous aviez calmé le jeu et cédé un peu aux gilets jaunes mon fils n’aurait pas manifesté samedi et ma vie ne serait pas détruite ce soir », déplore-t-elle.